Passer au contenu principal

Élections communales 2021Un tiers des syndics du district s’en va

Seize personnalités locales vont quitter le poste de pilotage d’une des 47 communes du district de Nyon. Quelles sont ces figures sur le départ?

Didier Lohri, syndic de Bassins, détient le record de longévité avec six législatures à la tête de l’Exécutif bachenard.
Didier Lohri, syndic de Bassins, détient le record de longévité avec six législatures à la tête de l’Exécutif bachenard.
Archives Alain Rouèche

De gros changements sont en vue au sein des autorités politiques du district de Nyon. Il n’y a jamais eu autant de Communes où plusieurs listes saffronteront pour viser un siège municipal. Puis, dans un deuxième temps, les places de syndic seront également très convoitées puisqu’un tiers d’entre eux a décidé de ne pas rempiler.

Quelles sont ces personnalités locales qui ont marqué la vie politique de leur commune durant plusieurs années? Jubilé du suffrage féminin oblige, honneur aux femmes: elles sont actuellement neuf syndiques. Trois d’entre elles tireront leur révérence le 30 juin. Florence Sage, à la tête de l’Exécutif de Genolier depuis 2011, a de longues années de service puisqu’elle est entrée au Conseil communal il y a vingt-cinq ans, et à la Municipalité en 1999. Monique Bersier, syndique de Vinzel (élue en 2013), aura eu le plaisir de conduire le projet de salle communale, et Marlyse Dentan (2016) aura vu naître le Mondial de la fondue en tant que syndique de Tartegnin,

Le district verra aussi partir quelques dinosaures. Le plus ancien spécimen est le syndic de Bassins Didier Lohri, élu municipal en 1993, puis syndic en 1997. Cet esprit combatif et persévérant, qui a défrayé la chronique à plusieurs occasions, aura fait six législatures (vingt-quatre ans) en tant que chef de l’Exécutif. Le syndic de Bursinel, Pierre Burnier, le suit de près, avec vingt-cinq ans de municipalité et dix-neuf de syndicature. Avec trois législatures à son actif, Eric Cheseaux, syndic de Longirod, aura aussi marqué la vie de son village et aura eu le privilège d’avoir vécu le festival de musique Long I Rock.

Au-delà de leur commune

Plusieurs syndics ont rayonné au-delà de leur commune. On nommera François Debluë, syndic de Founex durant deux législatures, député au Grand Conseil de 1998 à 2017. Il fait aussi partie des dinosaures puisqu’il est entré à la Municipalité de Founex en 1989. Président de l’association Nyon Région Tourisme et ancien directeur de l’Office du tourisme du canton de Genève, François Bryand est resté vingt ans au Conseil communal de Prangins et dix ans syndic. On citera aussi Pierre Graber, élu syndic de Saint-Cergue en 2016, souvent sous les feux des projecteurs en tant que responsable de la mobilité au sein du Comité directeur de Région de Nyon.

La plupart des sept autres syndics sortants ont accompli deux législatures. Il s’agit de Jacques Mugnier, syndic de Duillier, de Serge Schmidt, syndic de Tannay, de Georges Rochat, syndic d’Eysins, d’Alain Domenig, syndic de Saint-George, de Claude Gaignard, syndic de Luins, de Frédéric Rey, syndic de Signy, et de Bernard Gétaz, syndic de Coinsins (dix ans syndic et huit ans municipal).

7 commentaires
    Pierre Girard

    Vous oubliez dans votre article le Syndic de Givrins, Philippe Zuberbühler, qui a 23 ans de Municipalité à son compteur dont les 10 derniers en qualité de Syndic.