Passer au contenu principal

Blonay-Saint-LégierUn tous-ménages jugé sexiste et rétrograde

En réponse à certains arguments des antifusion, une lettre officielle des autorités est parvenue aux ménages des deux communes, mais uniquement au nom de ces messieurs…

La Maison de commune de Blonay,
La Maison de commune de Blonay,
PATRICK MARTIN/24HEURES

Le procédé n’est pas nouveau, de l’aveu du syndic de Blonay, Dominique Martin. Mais les temps changent, et cette fois il a fait grincer pas mal de dents, féminines surtout, dans le cadre de la campagne sur la fusion de la commune avec sa voisine Saint-Légier. La raison? Un courrier tous-ménages signé par les deux syndics au nom des Municipalités afin de «rectifier» certaines «allégations fausses» de leurs adversaires, en vue du vote populaire décisif du 27 septembre. Problème, il n’a été adressé qu’à ces messieurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.