Passer au contenu principal

Aides publiquesUn train de mesures à 115 millions pour l’économie et la culture vaudoises

Un jour après le Conseil fédéral qu’il juge trop pingre, le gouvernement vaudois présente son plan d’aide aux secteurs les plus touchés et à leurs salariés.

Cesla Amarelle, Philippe Leuba, et Pascal Broulis lors de la conférence de presse, jeudi matin.
Cesla Amarelle, Philippe Leuba, et Pascal Broulis lors de la conférence de presse, jeudi matin.
ARC

Le gouvernement vaudois a déjà beaucoup fait depuis l’apparition du Covid-19, il continue à en faire beaucoup et il en fera encore beaucoup, a-t-il martelé jeudi matin lors de l’annonce de son plan d’aide économique. L’exercice de communication est délicat, il vise à annoncer des aides tangibles et à rassurer pour l’avenir.

 

Après de nombreuses revendications des entreprises et du monde de la culture, le Conseil d’État répond par anticipation aux critiques qui n’ont pas manqué de surgir dans la journée. Ce «train de mesures inédit et sans précédent», comme le qualifie le ministre de l’Économie Philippe Leuba, vise à injecter 115 millions de francs dans l’économie vaudoise. Additionné de parts fédérales et des effets de levier sur la consommation, cela donne 188,5 millions d’impact, affiche le Conseil d’État.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.