Passer au contenu principal

Au-revoir Président!Un Vaudois veut vous envoyer à la retraite à 40 ans

Marc Pittet, blogueur financier, sort un guide étape par étape pour atteindre la liberté financière bien avant l’heure en Suisse.

Le guide de Marc Pittet est le fruit d’années d’expérience personnelle à la tête de son blog financier.
Le guide de Marc Pittet est le fruit d’années d’expérience personnelle à la tête de son blog financier.
DR

«Je ne suis pas un gourou. Mes conseils relèvent plutôt du bon sens. Ce n’est pas de la magie. Tout le monde peut les suivre et réaliser des dizaines de milliers de francs d’économie.» Marc Pittet a la petite trentaine. Il habite le Nord vaudois, en couple avec deux enfants, et développe des logiciels. Marc Pittet n’est d’ailleurs pas sa véritable identité. «Donner des conseils financiers, parler d’argent ou de placements en Bourse, c’est toujours un peu délicat. Et puis je ne cherche pas la célébrité, explique ce développeur de logiciels. Il sort «Libre à 40 ans en Suisse», fruit de ses années d’expérience partagées sur son blog mustachianpost.com/fr et dispensées régulièrement dans la presse romande comme alémanique.

«C’est aussi s’interroger sur la notion de bonheur»

Marc Pittet

La philosophie de Marc Pittet, c’est la frugalité. Apprendre à vivre avec peu. «C’est aussi s’interroger sur la notion de bonheur, se libérer du marketing et freiner, autant que faire se peut, le consumérisme à outrance. Cela demande un peu d’efforts.» Le premier conseil de Marc Pittet est donc de faire des économies en ne se jetant pas sur le dernier smartphone, en préférant cuisiner à la maison plutôt qu’au restaurant chaque midi, en réduisant ses frais de téléphonie ou en offrant des cadeaux qui ont du sens. Et pour Noël, il fait comment avec deux enfants? «Ce n’est pas la valeur marchande du cadeau qui importe. Le calendrier de l’Avent par exemple, c’est nous qui le bricolons plutôt que d’en acheter un tout fait, bourré de petits trucs en plastique.»

Toujours au chapitre des économies, Marc Pittet fait la chasse aux frais bancaires et aux surassurances. Côté logement, il incite les Vaudois à faire baisser leur loyer grâce à un unique courrier. Il démontre aussi que louer ou acheter, le meilleur choix à long terme n’est pas toujours celui qu’on croit. Pour les déplacements, il privilégie la marche, le vélo ou les transports publics. Et si une voiture est indispensable, il conseille les plus frugales d’entre toutes: les Japonaises. Autre poste sur lequel des économies substantielles sont possibles: la nourriture et les courses en général. Quitte à vous présenter l’option d’aller remplir votre caddie en France voisine.

Bye bye patron

Reste encore à faire fructifier ses économies. C’est la partie la plus ardue du livre de Marc Pittet, intitulée «Comment les billets font des bébés». «Là encore, je propose une stratégie simple dans mon livre, une stratégie que pourrait comprendre mon fils de 8 ans. C’est vrai qu’investir en Bourse peut provoquer des blocages, mais c’est un état d’esprit que je compte enseigner également via une formation en ligne en 2021.» Et puis les 40 ans arrivent. Et avec lui le «Fuck You» day qui permettra de prendre congé de son patron. Comment il imagine sa liberté? «Je me vois voyager dans les pays du Nord en mode slow travel. Rester trois mois dans un petit village, revenir puis repartir encore. Prendre le temps, enfin, de s’accorder de grands rêves.»

«Libre à 40 ans en Suisse» (Éditions GA, 352 pages). Prix: 39 fr. (e-book) ou 49 fr. (papier). Disponible dès le 24 novembre 2020 sur www.mustanchianpost.com/fr/livre/

17 commentaires
    Léa K.

    Rien de nouveau sous le soleil. Pas de miracle, pas de crédit, pas de possessions inutiles, de la prévention et moins de travail contraint. Voir aussi le blog de Marc BOYLE.