Passer au contenu principal

Jura vaudoisUn veau et deux moutons sans doute tués par des loups

Un veau a été tué sur un alpage dans le massif de la Dôle et deux moutons ont été retrouvés morts à la Vallée de Joux. Des analyses ADN sont en cours.

Des analyses ADN sont en cours pour déterminer si ce sont bien des loups qui sont les auteurs des récentes attaques dans le Jura vaudois ainsi que leur provenance, selon le canton. (Image d’archives.)
Des analyses ADN sont en cours pour déterminer si ce sont bien des loups qui sont les auteurs des récentes attaques dans le Jura vaudois ainsi que leur provenance, selon le canton. (Image d’archives.)
FABRICE COFFRINI/Keystone

Des loups ont probablement attaqué des troupeaux dans le Jura vaudois: un veau a été tué sur un alpage dans le massif de la Dôle et deux moutons ont été retrouvés morts à la Vallée de Joux. Des analyses ADN sont en cours, a indiqué jeudi le canton.

Un veau appartenant à un troupeau de vaches allaitantes a été trouvé mort le samedi 22 août sur l’alpage du Reculet sur le versant nord-ouest de La Dôle. L’examen de la dépouille de l’animal semble indiquer que des loups seraient responsables de l’attaque, écrit la Direction générale de l’environnement dans un communiqué.

Des analyses ADN sont en cours pour déterminer si ce sont bien des loups qui sont les auteurs de cette attaque ainsi que leur provenance, précise-t-elle.

Par ailleurs, deux moutons ont été tués dans la nuit de lundi 24 à mardi 25 août à proximité de la douane des Charbonnières, à la Vallée de Joux. Des analyses ADN sont également en cours pour déterminer l’origine des prédateurs, poursuit le communiqué.

Accompagnement et prévention

À la suite d’une première attaque avérée de loups sur un troupeau de vaches allaitantes en juillet, laquelle n’avait pas causé de dommages, des mesures de protection sont actuellement testées dans la région du Marchairuz, en collaboration avec les éleveurs, Prométerre et la Fondation Jean-Marc Landry, explique le canton.

Ces mesures pourraient être étendues à d’autres alpages une fois que leur efficacité aura été évaluée et confirmée. L’alpage où a été retrouvé le veau mort ne fait pas partie du secteur où les mesures de précaution sont testées.

Suivant les dispositions légales en vigueur, les propriétaires des animaux victimes de ces attaques seront indemnisés, rappelle le canton. Le Département de l’environnement et de la sécurité (DES) souligne enfin qu’il suit attentivement la situation et accompagne les éleveurs dans le but d’assurer la protection des troupeaux.

ATS/NXP