Passer au contenu principal

«Vous pouvez entrer» Une appli avertit ceux qui patientent

Le Vaudois François Perrin a trouvé une solution pour indiquer aux gens – qui n’ont plus la possibilité de prendre place en salle d’attente - quand ils peuvent entrer. Il offre son invention à tout le monde.

L’application créée par François Perrin permet d’envoyer de manière très rapide des messages préenregistrés.
Appli pratique
L’application créée par François Perrin permet d’envoyer de manière très rapide des messages préenregistrés.
Sylvain Muller

La limitation du nombre de personnes dans les pièces complique le fonctionnement de nombreux cabinets et commerces. Et c’est en observant le ballet des assistantes allant chercher les clients sur le parking du cabinet vétérinaire de son épouse à Echichens que François Perrin a eu l’idée de créer une application permettant d’envoyer aux clients des messages d’avertissement préenregistrés par SMS ou WhatsAppen deux clics. Une création qu’il met désormais gratuitement à disposition de tout un chacun. «Car, après coup, j’ai réalisé que cette application pouvait être utile dans toutes les activités où il y a une attente, comme par exemple les cordonniers ou les horlogers.»

Linformatique a toujours intéressé ce charpentier de métier travaillant au quotidien avec des machinesoutils à commandes numériqueset qui avait déjà créé le site internet du cabinet de son épouse il y a de nombreuses années. «Je suis parti de choses existantes et notamment du programme FileMaker, téléchargeable gratuitement sur iPhone. Ensuite, je me suis appliqué pour créer quelque chose d’intuitif et, surtout, de très rapide à l’utilisationEt entièrement personnalisable de surcroît. SMS-Service Furet était né.

Internet pas obligatoire

«Par rapport à ce qui existait déjà dans le domaine, et outre le fait d’être gratuite, mon application n’a pas forcément besoin d’une connexion à internet: tout se passe sur le natel des gens. Elle ne nécessite pas non plus la création d’un contact pour pouvoir utiliser WhatsApp. Par contre, elle ne fonctionne que sur les iPhone.»

Pour donner de l’essor à sa création, François Perrin a ensuite adapté le site www.furet.ch, dont il détenait les droits puisque le cabinet de son épouse se nomme AuFuret, et réalisé trois vidéos explicatives. «J’ai aussi fait en sorte d’être référencé sur Google et pris les mesures nécessaires pour éviter que quelqu’un ne reprenne mon travail pour le commercialiser.»