Passer au contenu principal

Dégustation vineuseUne association Lavaux et Vully faite avec talent

Les Bovard-Chervet proposent une belle palette, même dans leur entrée de gamme.

Le Château de Praz, chasselas de base, et le Pinot Noir qui a connu la grêle.
Le Château de Praz, chasselas de base, et le Pinot Noir qui a connu la grêle.
DR

L’une est l’héritière naturelle de ce Château de Praz que ses parents ont porté aux sommets. L’autre vient de Lavaux, fils et neveu de la dynastie Bovard. Marylène et Louis Bovard-Chervet se sont connus pendant leurs études d’ingénieurs-œnologues à Changins et ils ont mis dans les douze hectares de ce domaine du Vully le meilleur de ce qu’ils ont appris. On l’a apprécié encore l’autre jour où deux de leurs vins «de base» étaient au menu de ce restaurant fribourgeois.

Le chasselas représente encore 40% de leur vignoble et il se présente sous son étiquette dessinée en 1937 comme porte-étendard du domaine. Un nez frais, floral, avant une bouche élégante qui ne surjoue pas. Petite salinité en finale pour ce joli vin d’apéritif. Le pinot noir 2019, lui, porte la mention Vin de pays. La vendange a en effet été ravagée par la grêle en deux fois et il a fallu acheter un peu de Saint-Blaise pour compenser les pertes. Le travail de Marylène en cave reste sur de très beaux fruits rouges, qui précèdent une bouche tout en finesse et en précision.

Sinon, vous pouvez aussi monter en gamme avec une belle brochette de spécialités qui en valent la peine.

Chasselas 2019, 75 cl, 12 fr. Pinot noir 2019, 75 cl, 16 fr. www.chateaudepraz.ch.