Passer au contenu principal

LausanneUne double statue pour le souvenir du séquoia des gymnastes

Après les tronçonneuses qui ont abattu l’arbre centenaire de la Fédération internationale de gymnastique, les machines ont servi à conserver sa mémoire.

Il a fallu quatre jours de travail à Raphael Pache pour transformer le large tronc du séquoia géant en une gracieuse statue.
Il a fallu quatre jours de travail à Raphael Pache pour transformer le large tronc du séquoia géant en une gracieuse statue.
DR

C’est l’épilogue d’un lent déclin qui s’est joué à l’avenue de la Gare, à Lausanne. Après avoir dû se résoudre à faire abattre son séquoia centenaire, haut d’une trentaine de mètres, la Fédération internationale de gymnastique a fait appel à un sculpteur. Celui-ci s’est attaqué au tronc de trois mètres de hauteur laissé après l’abattage du mois de juin. De son travail est née une sculpture, à l’honneur des gymnastes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.