Passer au contenu principal

Entre entre le Mali et le NigerUne forteresse inspirée de Vauban pour stopper les islamistes

Au Mali, la France a construit un avant-poste jugé imprenable, en s’inspirant des fortifications du Roi-Soleil et du fort imaginé dans le roman «Le désert des Tartares».

Dans une portion de désert, où se dresse le mont Hombori (à droite), les soldats français combattent les miliciens affiliés à Al-Qaïda et à l’État islamique.
Dans une portion de désert, où se dresse le mont Hombori (à droite), les soldats français combattent les miliciens affiliés à Al-Qaïda et à l’État islamique.
AFP

Pour défendre des offensives djihadistes le village de Labbezanga, situé à la frontière entre le Mali et le Niger, les Français viennent d’édifier un avant-poste considéré comme imprenable. Pour ce faire, ils se sont inspirés des fortifications construites par leurs ancêtres à partir de la période de la Renaissance, dont la Citadelle de Besançon, la Tour Vauban (initialement Tour de Camaret) ou le Fort carré d’Antibes, des édifices qui sont tous inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco et ont tous été construits par l’ingénieur militaire le plus célèbre de France, le marquis Sébastien Le Prestre de Vauban.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.