Passer au contenu principal

Après les écoles, un immeubleUne habitante d’Épalinges reçoit une alerte à la bombe

Un appel sur un téléphone fixe a abouti à l’évacuation de 22 résidents d’un immeuble jeudi soir. C’était un canular.

Image d’illustration
Image d’illustration
Keystone

La série des fausses alertes à la bombe se poursuit. Après la répétition de tels actes dans les établissements d’enseignement professionnel, des habitants sont visés, alors que les vacances scolaires ont commencé. Les 22 résidents d’un immeuble situé au Grand Chemin, à Épalinges, ont ainsi subi une évacuation, jeudi aux environs de 19 h.

Christian Bourquenoud, porte-parole à la police cantonale, confirme une information de «20minutes.ch»: «Une habitante a reçu un appel anonyme sur son téléphone fixe annonçant la présence d’un colis piégé à l’entrée de l’immeuble.» Après l’évacuation, les habitants ont pu regagner leurs logements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.