Passer au contenu principal

Sport et Covid chez les jeunesUne lueur d’espoir dans le «proverbial tunnel»

L’autorisation de s’entraîner pour les moins de 18 ans soulage en partie les clubs. Tous les regards se portent désormais sur le mois d’avril.

Dès le 1er mars, les jeunes entre 16 et 18 ans pourront de nouveau s’entraîner en groupe.
Dès le 1er mars, les jeunes entre 16 et 18 ans pourront de nouveau s’entraîner en groupe.
CHRISTIAN BRUN

La sortie du «proverbial tunnel», comme l’a formulé mercredi Guy Parmelin, n’est pas encore d’actualité. Toutefois, l’horizon s’est quelque peu éclairé pour les jeunes athlètes de 16 et 17 ans, lesquels pourront, dès le 1er mars, réintégrer un entraînement collectif.

Une nouvelle qui a été accueillie de différentes manières par les clubs sportifs. «Je suis totalement mitigé, témoigne Jean-Daniel Oberson, responsable technique du Centre Athlétique Genève. Ouvrir aux moins de 18 ans au lieu de le faire avec les moins de 16 ans ne change pas grand-chose. Dans notre club, cela ne concerne que 3 ou 4 athlètes sur 80. Actuellement, les athlètes sentraînent, sans avoir la récompense que représente la compétition.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.