Passer au contenu principal

Première suisseUne nouvelle espèce de mammifère fait son apparition à Genève

La présence naturelle de la genette commune est attestée pour la première fois en Suisse, grâce à des images prises vers Bernex.

Genette commune empaillée.
Genette commune empaillée.
Silvan Thüring, Naturmuseum Solothurn

Sa robe tachetée lui donne des petits airs de panthère même si elle est loin d’en avoir la taille. Sa queue touffue et zébrée rappelle quant à elle le maki, ce lémurien malgache. La genette commune, un élégant petit carnivore originaire d’Afrique du Nord et du Sud-Ouest européen, a été observée pour la première fois en Suisse, dans le canton de Genève. Plus précisément dans une forêt bordant le Rhône, dans la commune de Bernex. C’est un piège photo qui a permis de saisir furtivement le passage de cet animal sur sol suisse. La vidéo ne dure que trois secondes, mais cela suffit aux biologistes pour attester sa présence dans notre pays.

La découverte vient d’être publiée dans la «Revue suisse de zoologie», éditée par le Muséum d’histoire naturelle de Genève. L’article exclut l’hypothèse d’un animal échappé d’un zoo. «Nous avons observé cette genette deux fois en six jours l’an dernier, puis plus du tout, confie Manuel Ruedi, conservateur au Muséum. Cela a suscité une certaine émotion à Genève et au-delà, car ce genre de découverte est plutôt rare en Suisse.»

Selon lui, il s’agit sans doute d’un animal pionnier, premier de son espèce à conquérir un nouveau territoire. Il faut donc s’attendre à en voir de plus en plus ces prochaines décennies. Arboricole aux mœurs nocturnes, la genette commune se nourrit essentiellement de petits rongeurs. Très présente dans la péninsule Ibérique et dans le sud-ouest de la France, elle est remontée petit à petit vers le nord et a déjà été aperçue ces dernières années aux portes de Genève, en Haute-Savoie. Selon Manuel Ruedi, son expansion est naturelle, plutôt que la conséquence du changement climatique: «Ce mammifère, considéré comme nuisible et chassé jusque dans les années 90, est désormais protégé et étend donc son aire de répartition.»

À la suite de cette découverte, la genette commune sera intégrée dans l’«Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein», qui paraîtra en 2021. La faune suisse compte désormais 99 espèces de mammifères sauvages.

3 commentaires
    Madeleine WEYERMANN

    Laissez -la vivre !