Passer au contenu principal

FootballUne orgie de goals pour conclure la Bundesliga

Le championnat d'Allemagne s'est terminé samedi par un feu d'artifice: 34 buts en 9 matches! Breel Embolo a brillé.

Passeur décisif en début de match, Breel Embolo y est allé de son goal à 12 minutes de la fin.
Passeur décisif en début de match, Breel Embolo y est allé de son goal à 12 minutes de la fin.
AFP

Le Bayern Munich a scellé samedi après-midi son 30e titre de champion d'Allemagne par une victoire 4-0 à Wolfsburg (avec Mbabu et Steffen) et reçu, dans le stade vide, son trophée. Dortmund, Leipzig et Mönchengladbach l'accompagneront la saison prochaine en Ligue des champions. Paderborn et Düsseldorf descendent en D2, et Brême jouera les barrages contre le troisième de deuxième division.

Munich empile les records

Les Bavarois terminent la saison avec 82 points et 100 buts, tout près de la barre mythique des 101, atteinte une seule fois en 1971-72 par l'équipe de Franz Beckenbauer et du «Bomber» Gerd Müller. Le «Rekordmeister» égale aussi son meilleur résultat historique lors des matches retours, avec 49 points pris sur 51 possibles. Ce record date de 2013, l'année du triplé championnat/coupe/Ligue des champions.

L'un des grands artisans de ce succès est Robert Lewandowski, qui a marqué sur penalty son 34e but de la saison. Le Polonais décroche pour la cinquième fois le symbolique «canon» de meilleur buteur de Bundesliga. Samedi, Kingsley Coman (4e), Michaël Cuisance (37e), Lewandowski (72e) et Thomas Müller (79e) ont marqué les buts de la victoire.

M'Gladbach en Ligue des champions

Mönchengladbach, qui comptait deux points d'avance sur Leverkusen avant le coup d'envoi, n'a pas tremblé pour confirmer sa quatrième place. Les «Poulains», avec leur trio suisse (Sommer, Elvedi, Embolo) sur le pré, se sont imposés 2-1 à domicile contre le Hertha Berlin.

En grande forme en ce moment, l'attaquant international suisse a encore brillé. C'est lui, après un superbe appel et un tout aussi joli travail en pivot, qui a offert l'ouverture du score à son coéquipier Jonas Hofmann (7e). Avant de faire le break par lui-même (78e), son huitième but en 28 matches de Bundesliga cette saison.

Le miracle de Brême

Les voyants étaient au rouge pour Brême, avant-dernier et relégable au coup d'envoi. Le Werder devait battre Cologne à domicile et espérer une défaite de Düsseldorf à Berlin contre le Hertha, pour accrocher in extremis la place de barragiste pour tenter de sauver sa place parmi l'élite.

Les Nordiques, survoltés, ont fait le boulot en atomisant Cologne 6-1, avec notamment un doublé de l'International japonais Yuya Osako. Et le miracle s'est produit à Berlin, où l'Union, qui n'avait pourtant plus rien à gagner, a défait Düsseldorf 3-0.

Le Werder jouera sa tête sur un match aller-retour (jeudi et lundi) contre le troisième de la D2, qui pourrait être Heidenheim ou... Hambourg, l'autre grand club du nord, qui patiente en deuxième division depuis deux saisons.

Le cadeau d'adieu de Werner

Recruté par Chelsea, le buteur international Timo Werner a disputé son dernier match sous le maillot de Leipzig (Yvon Mvogo était titulaire dans les buts) et réussi un doublé lors de la victoire à Augsbourg (2-1, but du Lucernois Ruben Vargas pour les locaux).

Au grand regret de son entraîneur Julian Nagelsmann, Werner ne disputera pas au mois d'août la phase finale de la Ligue des champions au Portugal, pour laquelle Leipzig est déjà qualifié. Avec 94 buts pour Leipzig en quatre saisons, le joueur de 24 ans a conclu son séjour en Saxe en battant le record de buts pour un joueur du club. Cette saison, il a fait trembler les filets 28 fois, et termine deuxième meilleur buteur du championnat derrière Lewandowski.

Avec Roman Bürki dans sa cage, le Borussia Dortmund de Lucien Favre a pris l'eau à domicile contre Hoffenheim (0-4). Une rencontre marquée par le quadruplé de Kramaric.

(AFP/JSa)