Passer au contenu principal

Initiative eau potable propreUne partie du PLR lâche les paysans sur les pesticides

Le texte qui conditionne les paiements directs à l’abandon de produits phytosanitaires a été rejeté de peu par la base du parti. L’opposition tremble.

L’initiative «pour une eau potable propre» sera soumise au vote le 13 juin.
L’initiative «pour une eau potable propre» sera soumise au vote le 13 juin.
Tamedia

Pour le monde paysan, c’est un résultat qui sonne comme un avertissement brutal. Ce week-end, les délégués du PLR étaient appelés à trancher le sort des deux initiatives anti-pesticides qui seront soumises au vote le 13 juin. Si toutes deux ont été rejetées, le score du texte pour une eau potable propre a pris tout le monde de court, y compris la présidence: 202 non contre 165 oui. «Je m’attendais à un résultat beaucoup plus net», confesse Jacques Bourgeois (PLR/FR).

Ce résultat est un désaveu pour l’ex-directeur de l’Union suisse des paysans (USP). C’est en effet lui que le PLR avait choisi pour défendre les arguments du non, sachant que des deux initiatives anti-pesticides, c’est celle-ci qui effraie le plus l’agriculture.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.