Passer au contenu principal

Géographie Vaud-ValaisUne pizza livrée pour 5 francs à 45 kilomètres

Un restaurateur de Lavaux a envoyé un tous-ménages aux habitants des villages et hameaux de Lavaux. Il a malencontreusement confondu Treytorrens et Troistorrents, près de Champéry.

Difficile de garder une pizza au chaud pendant 40 minutes de trajet…
Difficile de garder une pizza au chaud pendant 40 minutes de trajet…
DR – Photo prétexte

L’enfer est pavé de bonnes intentions. En lançant son service de pizzas à l’emporter et à la livraison il y a trois semaines, David Salvatore, patron du restaurant L’Atelier, situé au rez-de-chaussée de l’Hôtel Lavaux, à Cully, a voulu faire une fleur aux habitants de la région. Livraison forfaitaire de 5 francs en fin de semaine dans les villages et hameaux de Bourg-en-Lavaux, quelle que soit la commande!

«Troistorrens»

Seulement voilà, en listant les villages visés par les 2600 enveloppes apportées à La Poste, sa langue a fourché. «J’ai mentionné les lieux que le guichetier prenait en note au fur et à mesure (ndlr: «Troistorrens» apparaît aux côtés de Cully, Riex, Epesses, Aran-Villette et Grandvaux sur le flyer envoyé) et je n’ai même pas remarqué que je m’étais trompé», soupire-t-il.

Le restaurateur a inscrit «Troistorrens» (sic) plutôt que «Treytorrens» sur son tous-ménages. Une erreur qu’il ne s’explique pas et qualifie de «grosse bêtise», lui qui connaît évidemment très bien le hameau qui se situe à 50 mètres de son établissement…
Le restaurateur a inscrit «Troistorrens» (sic) plutôt que «Treytorrens» sur son tous-ménages. Une erreur qu’il ne s’explique pas et qualifie de «grosse bêtise», lui qui connaît évidemment très bien le hameau qui se situe à 50 mètres de son établissement…
DR

Le restaurateur s’est rendu compte de sa «grosse bêtise» lorsqu’il a reçu des mails et des coups de fil d’habitants de Troistorrents (avec un t!), village proche de Champéry, en Valais, à quelque 45 kilomètres de Treytorrens, hameau situé à 50 mètres du restaurant… «Personne ne voulait passer une commande, heureusement! Ils voulaient juste me rendre attentif…»

«Juridiquement, il est possible que je sois tenu de livrer pour ce prix si je ne corrige pas»

David Salvatore, patron de L’Atelier

À ce jour, David Salvatore songe à faire un second tous-ménages pour la commune valaisanne, afin de rectifier son erreur. «Juridiquement, il est possible que je sois tenu de livrer pour ce prix si je ne corrige pas.»

Covid et livraisons

Malgré ce couac géographique, le patron se réjouit de son initiative. Elle est très Covid-compatible, et elle lui permet de ne pas licencier un de ses collaborateurs durant l’hiver: il se charge des livraisons. Ce service a été mis sur pied pour augmenter le volume de production et rentabiliser l’installation nouvelle.

Car le projet de David Salvatore était surtout de proposer des pizzas «gourmet» dans son restaurant L’Atelier. «Avec de la pâte semi-intégrale, de la crème de châtaigne ou encore du jambon de sanglier», énumère-t-il. Celles-ci ne supportent pas la livraison. Surtout à 45 kilomètres!

4 commentaires
    Phaber

    Dans ce cas il y a au moins une explication rationnelle. Ca change avec l'inexplicable si souvent constaté.