Passer au contenu principal

Triste clap de fin à la PontaiseUne première défaite riche en enseignements pour le LS

Pour leurs adieux à leur mythique stade, les Vaudois ont été battus 0-1 par Lugano. Avec quelques circonstances atténuantes.

Battus par Lugano, les Lausannois n’ont pas réussi à clore le chapitre de leur histoire à la Pontaise sur une note positive.
Battus par Lugano, les Lausannois n’ont pas réussi à clore le chapitre de leur histoire à la Pontaise sur une note positive.
Pascal Muller/freshfocus

Il fallait bien que ça arrive un jour. Invaincu, et souvent convaincant, depuis son retour en Super League, le Lausanne-Sport est tombé, samedi, contre le FC Lugano. Sur le plus petit des scores et face à un adversaire qui, lui, n’a plus connu la défaite depuis désormais 14 matches. Un record pour les Tessinois à ce niveau qui leur a permis de se retrouver au sommet de la hiérarchie nationale l’espace d’une nuit.

Même si seulement le sixième de la saison a été disputé et que le classement reste bancal, Lugano a prouvé dans le désert imposé de la Pontaise que ce départ presque parfait ne doit pas grand-chose au hasard. Au moment où la plupart des équipes manquent de rythme, de régularité et de cohésion à la fois en raison des nombreux matches reportés et des joueurs mis en quarantaine l’approche prudente et calculatrice prônée par Maurizio Jacobacci fait merveille.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.