Passer au contenu principal

Crise dans une école vaudoiseUne prof traitée de «sale pute» n’a pas été soutenue par sa direction

L’enseignante a attendu une prise de position officielle dénonçant ces tags obscènes auprès des élèves et de leurs parents. En vain. Le directeur estime qu’un courrier aurait été «contre-productif».

Sur au moins deux mètres de long avait été taguée le nom de l’enseignante, suivi de «la pute» et surplombé de «sale pute». Au-dessus, des dessins obscènes de phallus et de vulve complétaient le tableau.
Sur au moins deux mètres de long avait été taguée le nom de l’enseignante, suivi de «la pute» et surplombé de «sale pute». Au-dessus, des dessins obscènes de phallus et de vulve complétaient le tableau.
DR

«Je suis la victime d’une violence sexiste inacceptable qui m’a été infligée sur mon lieu de travail. Pourtant - quelle injustice! -, c’est moi qui paie les conséquences négatives de la gestion désastreuse qui a été faite de cette affaire.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.