Passer au contenu principal

Zurich Mise en quarantaine houleuse dans le quartier chaud

Venue annoncer un test positif au Covid à une prostituée de la Langstrasse, la police a dû s’interposer face à une cinquantaine de femmes du même immeuble énervées par la nouvelle.

Suite à l'intervention de la police, la cinquantaine de femmes habitant un immeuble du quartier nocturne de la Langstrasse ont été mises en quarantaine.
Suite à l'intervention de la police, la cinquantaine de femmes habitant un immeuble du quartier nocturne de la Langstrasse ont été mises en quarantaine.
KEYSTONE/ENNIO LEANZA

La mise en quarantaine d’une cinquantaine de femmes habitant un immeuble du quartier nocturne de la Langstrasse, à Zurich, s’est déroulée de manière houleuse. La police venue annoncer un test positif à une prostituée a dû rétablir l’ordre face aux voisines excédées.

«Espace très restreint»

Les faits sont survenus dimanche, indique mardi la police municipale. Le test positif au coronavirus de la principale intéressée remonte à vendredi. Le service de traçage des contacts n’ayant pas réussi à la joindre, deux policiers ont dû se rendre dimanche sur place pour lui transmettre le résultat du test.

La nouvelle a provoqué le tumulte parmi la cinquantaine d’habitantes qui vivent dans l’immeuble «dans un espace très restreint», selon la police. «Les femmes étaient inquiètes au sujet des conséquences que l’infection de leur voisine avait pour elles-mêmes», explique à Keystone-ATS une porte-parole de la police municipale. Nombre d’entre elles ne comprenaient pas pourquoi elles devaient se mettre en quarantaine, comme l’ordonnait la médecin cantonale.

Policiers en quarantaine

Les policiers ont dû s’interposer entre les femmes excédées et leur voisine infectée. Certaines ont même bousculé les policiers, faisant glisser le masque d’hygiène que les agents portaient. Conséquence, les deux policiers ont également dû être placés en quarantaine après leur intervention.

La police n’a pas précisé si les femmes vivant dans l’immeuble étaient toutes des prostituées, mais elle a souligné que le bâtiment se trouve en plein quartier chaud. Au rez-de-chaussée, un bar de la Langstrasse sert de point de contact entre prostituées et leurs clients.

ATS/NXP