Passer au contenu principal

Portrait de Gertrude Montet GirardUne Vaudoise était en première ligne du combat en 1971

Gertrude Montet Girard présidait l’Association suisse pour le suffrage féminin. Pas assez reconnue par son parti, cette altruiste a siégé à Berne et Strasbourg.

Gertrude Montet Girard, première femme à avoir représenté le canton de Vaud sous la Coupole fédérale.
Gertrude Montet Girard, première femme à avoir représenté le canton de Vaud sous la Coupole fédérale.

*Retrouvez toute la semaine notre dossier spécial sur les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse*

«Sur le moment, je crois qu’on ne s’est pas rendu compte de l’importance de tout ce qu’elle faisait», se désole Emmanuelle Girard, 55 ans. Pourtant Gertrude Montet Girard, sa grand-maman, «lumineuse, positive et combattante, qui nous a initiés à son jardin et à grimper en montagne», est une féministe qui a compté, non seulement à l’échelle du canton, mais du pays. Et même au-delà, puisqu’elle a siégé au Conseil de l’Europe de 1975 à 1983. «À mon avis, l’activité politique qui a été la plus intéressante pour elle, affirme son fils aîné, Luc Girard, 82 ans. Elle était européenne en ce sens qu’elle estimait qu’on ne pouvait pas se replier égoïstement sur nos petits privilèges, qu’il fallait élargir le cercle pour résoudre certains problèmes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.