Passer au contenu principal

Conséquences économiques du Covid-19Vaud juge l’aide de la Confédération «extrêmement faible»

Le Conseil fédéral a présenté ce mercredi son engagement envers les entreprises particulièrement touchées par la crise du Covid-19.

Le conseiller d’État Philippe Leuba le mardi 6 octobre 2020.
Le conseiller d’État Philippe Leuba le mardi 6 octobre 2020.
ARC

Le Conseil d’État vaudois présentera son plan d’aide économique dans le détail, jeudi matin. «Nous avions déjà connaissance des critères de l’ordonnance fédérale, ce qui nous a permis de caler une partie de notre dispositif», explique Philippe Leuba, conseiller d’État responsable de l’Économie. Un plan d’aide que le ministre vaudois annonce «sans précédent».

Comme notifié dans la loi Covid-19 adoptée par les Chambres fédérales en septembre, la Confédération peut participer pour moitié aux mesures cantonales de soutien aux entreprises particulièrement touchées. Mais ce n’est pas un puits sans fond. Le Conseil fédéral a fixé une limite maximale de 200 millions pour couvrir toutes les entreprises du pays. Une somme que Philippe Leuba juge «extrêmement faible». Le Canton de Vaud dit avoir déjà engagé un demi-milliard depuis le début de la pandémie.

Le ministre vaudois de l’Économie estime tout de même qu’il y a «un élément positif». L’ordonnance fédérale présentée mercredi n’est pas plus sévère que la loi Covid-19. «Elle laisse une bonne marge de manœuvre aux Cantons pour déterminer le cercle des ayants droit», salue Philippe Leuba.

7 commentaires
    Mendriziotto

    Lausanne pour dépenser plus que ce qu'elle reçoit, cette ville vit à crédit, elle ne freine rien, Lausanne, Yverdon, Neuchâtel c:est tous des cas sociaux, qui ne veulent rien foutre Lausanne c'est la drogue à profusion, Lausanne ne sera plus jamais la capitale vaudoise mais la d'échéance humaine du canton de Vaud, comme Genève