Plus de 12'000 signatures pour baisser les impôts

VotationL’initiative des jeunes libéraux-radicaux pour baisser les impôts de la classe moyenne aurait abouti. Des récolteurs ont été «encouragés» financièrement.

Lancé en mars, le texte est soutenu par l'ensemble des partis de droit: jeunes libéraux-radicaux (avec leur président Loïc Hautier, 2e depuis la g.), Parti libéral-radical, UDC et vert'libéraux.

Lancé en mars, le texte est soutenu par l'ensemble des partis de droit: jeunes libéraux-radicaux (avec leur président Loïc Hautier, 2e depuis la g.), Parti libéral-radical, UDC et vert'libéraux. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils communiqueront le chiffre exact d’ici à la fin de semaine. Mais selon les jeunes libéraux-radicaux (JLR), l’initiative pour «une baisse d’impôts pour la classe moyenne» aurait bel et bien récolté plus de 12'000 signatures, le seuil à atteindre.

Le texte, lancé en mars, demande notamment d’augmenter les déductions fiscales pour les primes d’assurance-maladie. Aujourd’hui, une personne seule peut déduire, de son revenu imposable, jusqu’à 2000 francs de primes maladie. Ce montant est de 4000 francs pour un couple marié. L’initiative propose d’augmenter ces chiffres à 3200 et 6400 francs. Présentée comme émanant des jeunes libéraux-radicaux, elle était défendue par l’UDC, le Parti libéral-radical (PLR) et les vert’libéraux.

Président des JLR, Loïc Hautier se réjouit du résultat, à une semaine du délai pour envoyer les listes de signatures aux communes. «Ce texte relève du droit fiscal et nous l’avons vulgarisé, dans le bon sens du terme, pour l’expliquer, ajoute-t-il. Dès que vous payez des impôts, vous comprenez la problématique.»

Lancée à la même date, l’initiative des Verts contre l’extraction d’hydrocarbures avait déjà récolté plus de 15 000 signatures il y a trois semaines. Cette différence de timing, Loïc Hautier l’explique par la grande habitude de la gauche de faire signer des initiatives. «Pour toutes les personnes impliquées dans notre initiative, c’était une première», commente-t-il.

Ce dimanche, les jeunes verts et les jeunes POP vaudois ont accusé les JLR de «monnayer les droits démocratiques» en rétribuant leurs récolteurs. Loïc Hautier nuance: «Nous avons recouru à tous les moyens nécessaires pour faire aboutir notre initiative: Poste, mails, stands, etc. Tous nos bénévoles y ont participé et quelques personnes ont eu des bonus. Il s’agissait d’encouragement, et non pas de salariat.» (24 heures)

Créé: 04.07.2017, 15h10

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...