1769: que de monstres sur terre

250 ans dans la vie des VaudoisEntre une sirène aperçue à Londres et des jumeaux tête-bêche, que penser de la harpie amphibie?

La très hideuse harpie, monstre amphibie que des marins espagnols auraient pêchée au large du Chili, en bois gravé dans le <i>Messager boiteux</i>.

La très hideuse harpie, monstre amphibie que des marins espagnols auraient pêchée au large du Chili, en bois gravé dans le Messager boiteux. Image: MB

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A la fin du XVIIIe siècle, l’imagination galope, car il reste encore beaucoup de choses à découvrir. Les éléphants fascinent comme les hermaphrodites. Toutes sortes de croyances n’ont pas encore été mises en pièces par le cartésianisme et la science. En 1769, Le véritable Messager boiteux de Berne, l’ancêtre de celui que nous connaissons et qui se trouve être celui de Vevey, estime que la création du monde remonte à 5717?ans, et le déluge universel à 4083?années. Belle précision. La revue est lue par un peu tous les Vaudois, en ville comme à la campagne. Antoine Souci, qui se présente comme astrologue et historiographe, y tient une chronique des faits extraordinaires survenus dans le monde. Cette année-là, il repêche une info de requin mangeur d’hommes. Un «de la même espèce que ceux de la côte de l’Inde occidentale» a été capturé dans une rivière anglaise. On trouve un collier d’Indien dans ses entrailles. Ce qui ne fait planer aucun doute: le squale a fait le trajet depuis les Indes. A Nice, dans des espèces de plus grande taille, on a découvert des hommes entiers. «On assure que si l’on tient ouverte la gueule d’un requin, les chiens y entrent aisément, pour manger ce qui est dans l’estomac.» Plus loin il est question de géants patagons.

Une autre fois surgit la description d’une sirène aperçue à Londres. «Ses mamelles étaient belles et fermes, quoique sans mamelons. Elle avait le ventre rond, gonflé, sans nombril.» Le bas de son corps ressemblait à un dauphin. Et ne faisait entendre sa voix mélodieuse qu’aux approches de la tempête.

Loup ou hyène?
Quelques années plus tôt, la bête du Gévaudan tient le monde en haleine. Voici ce que Le Messager dit de l’animal féroce: «Il est fort friand de la chair humaine, il en veut surtout aux jeunes filles et aux enfants. Il a dévoré un nombre très considérable de personnes.» Suivent une série de faits sanglants, joue de garçon arrachée et aussitôt avalée, cartilage du nez entièrement mangé, chien projeté à vingt pas… Ce que l’on suppute être une hyène ne sera, au final, qu’un loup. Ouf!

Il existe aussi des naissances extraordinaires. Ainsi, dans le haut Languedoc, «la femme d’un nommé Millet, y a accouché de deux enfants jumeaux en vie, joints ensemble par les fesses. On ne pouvait tenir un de ces enfants droits, que l’autre n’eut la tête en bas.» Après avoir été baptisés, les chérubins quittent ce monde.

Le plus curieux des monstres
Parmi les curiosités avancées par l’almanach, une harpie monstre amphibie mérite qu’on s’y attarde. «Son attitude ressemble en quelque sorte au Sphinx en ce que la partie de derrière est horizontale sur la terre et qu’elle est debout par-devant. (…) Une gueule extrêmement ouverte et avancée lui donne un air de voracité qui est très effrayant. Des deux côtés de la tête, s’élèvent deux grandes oreilles pointues et velues comme celles d’un âne. Au dessus sont deux cornes tordues comme celles d’un taureau, et au dos vers la hauteur des épaules sont placées deux ailes très fortes (…). La partie inférieure ressemble à celle d’un phoque (…) et se termine en deux queues, dont l’une ayant des articulations jusqu’à l’extrémité pour envelopper la proie et l’autre moins longue est terminée par un dard très pointu, avec lequel, dit-on, il la perce.»

Le monstre a été pêché par des marins espagnols au large du Chili. Le roi d’Espagne a ordonné qu’on le ramène en Europe. Il se nourrit de poissons dans l’eau et de buffles sur terre. En fin de notice, le doute s’installe. Le chroniqueur se met à calculer. Comme la bête dévore un buffle par jour et trois cochons, il écrit: comment la harpie a-t-elle pu être transportée «avec toutes les provisions de bœufs nécessaires, pour la nourrir pendant la traversée, et encore le fourrage pour nourrir les bœufs, et la quantité d’eau douce nécessaire pour leur boisson»? Et de se justifier: comme cette histoire a fait beaucoup de bruit en France, «nous avons cru faire plaisir à nos lecteurs».

Créé: 11.01.2012, 23h17

Dossiers

Les faits marquants de 1769

14 mai Charles III d’Espagne envoie des missionnaires franciscains en Californie fonder des villes, dont San Francisco.

19 mai Début du pontificat de Clément XIV (fin en 1775).

30 août On observe une comète dans le ciel lausannois, elle est au-dessus de Thonon,
la queue à l’est.

6 octobre James Cook débarque en Nouvelle-Zélande, où il effectue le relevé de 3860 kilomètres de côtes.

Asie Une famine abominable frappe le Bengale: on dénombre de 7 à 10 millions de morts.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.