1887: César Roux, le roi du bistouri

250 dans la vie des VaudoisLe jeune chirurgien de Mont-la-Ville fait ses débuts à l’Hôpital cantonal.

César Roux, «patron» aux doigts de fée.

César Roux, «patron» aux doigts de fée. Image: MUSÉE HISTORIQUE DE LAUSANNE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lorsque César Roux est nommé à la tête d’un service de chirurgie de l’Hôpital cantonal vaudois, en mars 1887, il n’est encore qu’un jeune médecin au prénom d’empereur. Mais il ne va pas tarder à devenir non seulement l’un des princes du canton, mais aussi un roi du bistouri. «L’un des cinquante plus célèbres chirurgiens d’Europe», affirmait son successeur, le professeur Pierre Decker.

Roux, né au premier étage de l’école de Mont-la-Ville, formé à Berne, s’est fait remarquer par le professeur Theodor Kocher, qui en a fait son assistant. Mais, en 1883, le Vaudois renonce à une éventuelle carrière bernoise. Soucieux de rembourser ses frères et sœurs qui ont financé ses études, il s’installe à Lausanne, dans un quartier populaire, place de la Palud 21. La petite annonce passée le 1er septembre 1883 dans la Feuille d’Avis de Lausanne précise que les consultations ont lieu «de 1 à 3?h tous les jours, sauf le dimanche; pour les pauvres, le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 7 à 8?h le matin».

Roux n’a ni électricité, ni téléphone, ni… salle d’opération. Avec l’aide de sa femme, Anna, née Bégoune, d’origine russe, médecin elle aussi, entre deux consultations pour une angine ou une pneumonie, il opère à domicile. Le sien ou celui de ses patients, où il se rend à pied ou en voiture attelée.

Formation brève et intense

Tout change en 1887. Bientôt, Roux regroupe sous sa férule les deux services de chirurgie et la gynécologie de l’Hôpital cantonal. On ne parle pas encore de spécialisation, et si la formation du chirurgien a été beaucoup plus brève que celle de ses confrères du XXIe siècle, elle fut intense et lui permit de découvrir qu’il possédait des doigts de fée.

Roux opère vite, beaucoup, et bien, sans que ses assistants ne soient autorisés à toucher autre chose que les écarteurs – ce qu’ils ont intérêt à faire consciencieusement, sous peine de s’attirer les foudres du «patron» aux colères légendaires. Virtuose du bistouri, celui-ci ne le leur cède que durant ses vacances à Mont-la-Ville – toujours en automne, à cause de la chasse, qui le passionne. Et encore, il revient souvent à Lausanne pour les opérations importantes. Pour se faire la main, les assistants n’ont que des cadavres. «Seul le professeur peut opérer, car il a les mains de Dieu», disent les bonnes Sœurs de Saint-Loup.

A la fois craint et respecté par ses collaborateurs, César Roux est aimé et admiré par ses contemporains pour son infatigable ardeur à la tâche et sa grande humanité envers ses patients. Ses succès lui valent une réputation qui s’étend bien au-delà du canton. Les malades affluent de partout, lui permettant d’ouvrir une clinique privée, où il opère l’après-midi et, parfois, le soir. Une intense activité qui lui assure l’un des plus gros revenus du canton.

Les créations du maître en matière de technique chirurgicale de l’abdomen, des membres et du thorax attirent à Lausanne de nombreux confrères, suisses et étrangers, qui s’inspirent de ses méthodes. Quitte à se les approprier. Ainsi, lorsque Decker évoque un jour un chirurgien étranger ayant donné son nom à une opération, son patron lui signale que ledit confrère «jouait encore aux gnus (ndlr: aux billes)» lorsque lui, César Roux, a pratiqué ladite intervention pour la première fois…

Professeur dès la création de la Faculté de médecine, en 1890, il sait, du haut de son mètre 54, donner un tour dramatique à ses cours. «Les auditeurs y prenaient plaisir comme à un spectacle», se souvient l’un de ses élèves. Mais «le patron» est si pris qu’il doit donner son cours de médecine opératoire le samedi matin de 5?h à 7?h!

Roux rend son tablier en 1926 avant de fermer sa clinique quatre ans plus tard. Son cœur est fatigué. Ses deux filles ne l’ont pas beaucoup vu, il va avoir le temps de découvrir ses petits-enfants. Sans jamais cesser ses consultations. Le 21 décembre 1934, il décède alors que sa dernière patiente est encore en train de se rhabiller.

Une foule immense lui rend les honneurs sur l’esplanade de Montbenon, où il vivait, et les cloches de la cathédrale sonnent au moment où le corbillard se met en route. Tout au long du trajet vers Mont-la-Ville, les habitants des villages se rassemblent, émus, les hommes chapeau bas, pour un dernier adieu à l’un des leurs, devenu «le patron».

Sources: César Roux, Jules Taillens et Pierre Decker, Editions de l’Eglise nationale vaudoise. César Roux, son époque et la nôtre, Frédéric Saegesser, Editions de l’Aire, 1989. (24 heures)

Créé: 01.07.2012, 23h15

Dossiers

Cette année-là

6 janvier Première apparition de Sherlock Holmes dans un roman de Conan Doyle.
20 avril Première course automobile de l’histoire, entre Neuilly-sur-Seine et Versailles.
6 juin  Le pharmacien américain John Pemberton dépose
la marque Coca-Cola.
20-21 juin La reine Victoria célèbre ses 50 ans de règne.
4 septembre  Gandhi quitte l’Inde pour entamer des études de droit à Londres.
Science  L’ingénieur et physicien allemand Heinrich Hertz découvre les ondes radio.

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...