Passer au contenu principal

1930: L’affaire de la tour Bel-Air

Le Tout-Lausanne s’écharpe autour du projet de «gratte-ciel» Bel-Air Métropole. Edifiant.

Vue de la tour Bel-Air en construction depuis la rue Haldimand, vers 1930. Photographie anonyme.
Vue de la tour Bel-Air en construction depuis la rue Haldimand, vers 1930. Photographie anonyme.
ACM - EPFL FONDS ZWAHLEN MAYR

«Allons-nous vraiment laisser sans protestation s’accomplir cette offense à la raison et au bon goût que serait la construction de la tour du Bel-Air Métropole?» Le 4 novembre 1930, le ton est donné par le rédacteur en chef de la Gazette de Lausanne, Georges Rigassi. Son journal, proche des libéraux, sera l’un des principaux relais de la fronde qui s’organise contre le premier «gratte-ciel» de Suisse, qui doit dresser ses 52 mètres au-dessus des Terreaux (66 mètres depuis le Flon) dans le ciel lausannois. «L’affaire de la tour Bel-Air Métropole» va occuper deux ans durant la vie de la capitale vaudoise. Le débat en rappelle d’autres, toujours en cours…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.