En 1985, une collision faisait cinq morts en gare de Bussigny

HistoireCinq personnes avaient trouvé la mort et 56 autres avaient été blessées dans une collision entre un régional Lausanne-Genève et un convoi de deux locomotives.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La collision survenue lundi soir à Granges-Marnand n'est pas sans rappeler le terrible accident ferroviaire de 1985 à Bussigny. Le samedi 14 septembre, à 12h20, un train régional Lausanne-Genève qui vient de quitter Renens percute un convoi de deux locomotives qui roule en sens inverse sur la même voie, à Bussigny. Cinq personnes trouvent la mort (les deux conducteurs des locomotives et 3 passagers) et 56 personnes sont blessées.

L'accident se produit alors que le convoi des deux locomotives franchit un aiguillage pour regagner sa voie habituelle. Pourtant, l'aiguillage est précédé d'un feu de signalisation et d'un signal d'alerte, qui auraient dû arrêter le train régional plusieurs centaines de mètres avant l'accident. Mais l'«omnibus» ignore le signal et poursuit sa route. Les deux convois, qui roulent à la vitesse autorisée de 90km/h, se percutent. Charles Roggen, ancien municipal bussignolais, a témoigné ce mardi midi sur La Télé: «Nous avons dû effectuer des opérations auxquelles on ne s'habitue jamais. Tous ces corps... C'était terrifiant. L'accident de Granges-Marnand réveille évidemment ces souvenirs.»

Il faut attendre jusqu'à 1h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, pour extraire les corps de toutes les victimes. Les deux locomotives de tête, totalement imbriquées l'une dans l'autre, ne seront séparées que le dimanche après-midi, à l'aide de grues et de camions de soutien. Les motrices sont évacuées sous forme d'un amas de ferraille tordue.

Quelque 5000 litres d'huile de refroidissement s'écoulent sous les voies à travers le ballast, en partie dans la Venoge. Un barrage antipollution est installé à l'embouchure de la rivière à St-Sulpice sitôt l'alerte lancée, le dimanche matin.

Créé: 30.07.2013, 14h47

Galerie photo

Drame ferroviaire à Granges-Marnand

Drame ferroviaire à Granges-Marnand La collision frontale à Granges-près-Marnand entre 2 trains le 29 juillet a fait un mort, 26 blessés et 8 millions de dégâts.

Articles en relation

Toutes les informations sur le drame de Granges-Marnand

Point presse Andreas Meyer, patron des CFF, était présent à la Blécherette, dès 11h45, pour évoquer l'accident survenu lundi soir dans la Broye. Retrouvez ce point presse minute par minute. Plus...

Des victimes pourraient encore se trouver dans l'une des rames

Granges-Marnand Alors qu'un des trains a rétréci de 8 mètres dans le crash, la police n'exclut pas que des passagers puissent encore être prisonniers d'une rame. La thèse privilégiée est celle du non respect de la signalisation. Plus...

Le train régional serait parti trop tôt de Granges-Marnand

Broye Selon le syndic de la commune de Valbroye, sur laquelle se trouve le village de Granges-Marnand, le régional impliqué dans la collision de lundi soir aurait dû attendre en gare de croiser le direct. Plus...

Les médias internationaux s'emparent de la collision de train

Granges-Marnand De la BBC au Telegraph, en passant par le Huffington Post et CNN, la collision entre deux trains survenue lundi 29 juillet a choqué au-delà de nos frontières. Revue de presse sur le web. Plus...

Un des conducteurs a été retrouvé sans vie

Broye Un accident à Granges-Marnand a fait un mort et 26 blessés dont cinq graves peu avant 19h. Le corps sans vie du conducteur de l'une des machines a pu être désincarcéré vers 1h30. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.