1er Mai bien garni dimanche à Lausanne

ManifestationPrès de 400 personnes au défilé à Lausanne dimanche, beaucoup moins samedi à Yverdon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le hasard du calendrier fait que le 1er Mai tombait cette année un dimanche. Cela n’a pas empêché près de 400 personnes de défiler hier dès 11 h du matin à Lausanne, avec en filigrane le thème des réformes à venir de l’AVS. La météo prévoyait des averses, qui ne sont arrivées qu’après la fin de la manifestation. «Compte tenu des prévisions du temps et du fait que nous sommes un dimanche, je trouve la participation pas si mal», déclare Pietro Carobbio, secrétaire régional à Unia Vaud. «On peut aussi constater que le thème de l’AVS est fédérateur», note pour sa part le municipal socialiste lausannois Oscar Tosato, un habitué du cortège. Celui-ci a rassemblé les syndicats SSP, Unia et SEV (transports), différentes composantes de la gauche vaudoise et des défenseurs des migrants. Les militants ont fait halte devant les vitrines naturellement fermées de l’enseigne de chaussures Bata pour huer cette société, à qui ils reprochent de prévoir 175 licenciements sans plan social.

Moins de monde à Yverdon

A Yverdon-les-Bains, les camarades ont fêté le 1er Mai la veille. Pour les organisateurs locaux, il s’agissait officiellement de «respecter le jour de repos des travailleurs». Le changement de date n’a pas été profitable du point de vue de la fréquentation: une petite cinquantaine de militants et de sympathisants, deux à trois fois moins que les années précédentes. Au pied du château, la conseillère nationale (PS) Cesla Amarelle y a entre autres critiqué l’harmonisation des horaires d’ouverture des commerces, récemment débattue aux Chambres fédérales. (24 heures)

Créé: 01.05.2016, 19h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...