Passer au contenu principal

2016 a été faste pour les explorateurs vaudois

Plusieurs aventuriers évoquent leurs pairs et ce que leur inspirent leurs exploits.

Bertrand Piccard (58 ans) et André Borschberg (64 ans) sont les pilotes de Solar Impulse.RAPHAËL DOMJAN: «En plus d'être un ami qui m'a souvent aidé dans mes différents projets, Bertrand Piccard est une véritable source d'inspiration. C'est l'archétype de l'aventurier du XXIe siècle. Excellent pilote et doté d'un sens inné de l'aérologie, il a toutes les qualités. Je connais moins André Borschberg, mais il m'impressionne beaucoup par ses qualités d'ingénieur. C'est essentiellement à lui que revient le mérite de la conception de Solar Impulse. L'été dernier, Airbus s'est vanté d'être le premier à effectuer la traversée la Manche avec un avion 100% électrique. Alors que quelques mois plus tôt, Solar Impulse, également un avion électrique, avait réalisé la traversée de l'océan Pacifique, avec André Borschberg aux manettes.»
Bertrand Piccard (58 ans) et André Borschberg (64 ans) sont les pilotes de Solar Impulse.RAPHAËL DOMJAN: «En plus d'être un ami qui m'a souvent aidé dans mes différents projets, Bertrand Piccard est une véritable source d'inspiration. C'est l'archétype de l'aventurier du XXIe siècle. Excellent pilote et doté d'un sens inné de l'aérologie, il a toutes les qualités. Je connais moins André Borschberg, mais il m'impressionne beaucoup par ses qualités d'ingénieur. C'est essentiellement à lui que revient le mérite de la conception de Solar Impulse. L'été dernier, Airbus s'est vanté d'être le premier à effectuer la traversée la Manche avec un avion 100% électrique. Alors que quelques mois plus tôt, Solar Impulse, également un avion électrique, avait réalisé la traversée de l'océan Pacifique, avec André Borschberg aux manettes.»
Solar Impulse | Revillard | Rezo.ch / PHILIPPE MAE
Yves Rossy (57 ans) alias JetmanANDRÉ BORSCHBERG: «Nous étions tous les deux pilotes militaires, lui sur Mirage, moi sur Tigre. Avec Jetman, Yves Rossy a poussé le rêve du vol individuel à l'extrême. Le tout de façon très intuitive, sans faire des études d'ingénieurs, mais en expérimentant.»RAPHAËL DOMJAN: «Yves a inventé une nouvelle forme de vol. Tous ceux qui ont essayé avant lui sont morts. En alliant la rigueur du pilote d'avion, de chasse et de ligne, et le côté fantasque du bricoleur, il a conçu quelque chose de très pointu.»BERTRAND PICCARD: «A l'époque, pour son projet, Yves Rossy travaillait tout seul dans son garage, les gens se moquaient de lui. Mais il a fini par réussir, à force de rêves et de persévérance. Il a eu le mérite d'y croire envers et contre tout, c'est admirable! Quand je vois Jetman voler, je me dis qu'il est enfin parvenu à faire ce à quoi il tenait le plus.»
Yves Rossy (57 ans) alias JetmanANDRÉ BORSCHBERG: «Nous étions tous les deux pilotes militaires, lui sur Mirage, moi sur Tigre. Avec Jetman, Yves Rossy a poussé le rêve du vol individuel à l'extrême. Le tout de façon très intuitive, sans faire des études d'ingénieurs, mais en expérimentant.»RAPHAËL DOMJAN: «Yves a inventé une nouvelle forme de vol. Tous ceux qui ont essayé avant lui sont morts. En alliant la rigueur du pilote d'avion, de chasse et de ligne, et le côté fantasque du bricoleur, il a conçu quelque chose de très pointu.»BERTRAND PICCARD: «A l'époque, pour son projet, Yves Rossy travaillait tout seul dans son garage, les gens se moquaient de lui. Mais il a fini par réussir, à force de rêves et de persévérance. Il a eu le mérite d'y croire envers et contre tout, c'est admirable! Quand je vois Jetman voler, je me dis qu'il est enfin parvenu à faire ce à quoi il tenait le plus.»
AIRBORNEFILMS / VANESSA CARDOSO
Mike Horn (50 ans) se trouve en ce moment au beau milieu de l'AntarctiqueBERTRAND PICCARD: «Mike Horn est un fakir! C'est le parfait exemple de l'apprentissage et de la maîtrise totale du corps par l'esprit, le tout dans les conditions les plus difficiles. Mike fait des choses que je ne me sens absolument pas capable de faire.»RAPHAËL DOMJAN: «Quand on voit ce qu'accomplit Mike Horn, c'en est presque énervant. Personne ne peut faire ce qu'il accomplit, à l'image de son tour du monde en suivant la ligne de l'équateur. On le surnomme le mutant: il ne dort pas, il ne mange pas, il est toujours à fond. A côté de lui, on a tous l'air de jouer à la dînette.»ANDRÉ BORSCHBERG: «Tous ses projets relèvent du mental. C'est sur cette dimension qu'il se profile. Il montre à quel point on peut réaliser l'impossible grâce à l'état d'esprit. J'aime ses projets, qui soulignent l'attitude qu'on devrait avoir dans la vie, même sans traverser la jungle.»
Mike Horn (50 ans) se trouve en ce moment au beau milieu de l'AntarctiqueBERTRAND PICCARD: «Mike Horn est un fakir! C'est le parfait exemple de l'apprentissage et de la maîtrise totale du corps par l'esprit, le tout dans les conditions les plus difficiles. Mike fait des choses que je ne me sens absolument pas capable de faire.»RAPHAËL DOMJAN: «Quand on voit ce qu'accomplit Mike Horn, c'en est presque énervant. Personne ne peut faire ce qu'il accomplit, à l'image de son tour du monde en suivant la ligne de l'équateur. On le surnomme le mutant: il ne dort pas, il ne mange pas, il est toujours à fond. A côté de lui, on a tous l'air de jouer à la dînette.»ANDRÉ BORSCHBERG: «Tous ses projets relèvent du mental. C'est sur cette dimension qu'il se profile. Il montre à quel point on peut réaliser l'impossible grâce à l'état d'esprit. J'aime ses projets, qui soulignent l'attitude qu'on devrait avoir dans la vie, même sans traverser la jungle.»
FACEBOOK/MIKE HORN
1 / 4

Les deux premiers ont bouclé un tour du monde à bord d’un avion solaire révolutionnaire (Solar Impulse II) , sans consommer la moindre goutte de carburant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.