Passer au contenu principal

Vaud30 millions pour le centre de glace de Malley

Le centre de glace de Malley devrait voir le jour en 2020 pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Un crédit a été voté en ce sens mardi.

(Photo d'illustration).
(Photo d'illustration).
Keystone

Le Grand Conseil vaudois a voté mardi à la quasi unanimité un crédit de 30 millions de francs pour la construction du centre de glace de Malley, dans l'Ouest lausannois. L'installation doit être prête pour accueillir en 2020 les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ).

«Le délai est serré. La patinoire de 10'000 places doit être disponible en 2020, pour accueillir en janvier les JOJ et en mai les championnats du monde de hockey», a rappelé Laurent Ballif (PS). Côté procédures, le canton vient de donner son feu vert au plan d'affectation et le projet est actuellement mis à l'enquête.

Un oui massif

L'entrée en matière a été massivement approuvée, par 120 oui et une abstention. Tous les groupes politiques ont apporté leur appui à un projet «digne d'une ville capitale olympique». Le conseiller d'Etat Philippe Leuba s'est réjoui que le canton «amène sa pierre à cet édifice considérable qui marquera la vie sportive du canton».

Le crédit de 30 millions concerne la part cantonale. Les communes de Lausanne, Prilly et Renens cautionneront un prêt bancaire de 170 millions. A terme, en principe à l'horizon 2022, le complexe comptera trois patinoires et trois piscines, dont un bassin olympique. Des espaces pour le tennis de table et l'escrime sont également planifiés. Le projet total est devisé à 229 millions de francs.

Louanges et réserves

Après les louanges, quelques députés ont aussi émis des réserves ou interrogations. Un élu a regretté le manque de places de parking, une autre la non prise en compte des besoins des cyclistes.

Ce crédit est exclusivement financier. L'Etat n'est pas le maître d'oeuvre, a rappelé Philippe Leuba. Le conseiller d'Etat a souligné l'importance de l'accessibilité pour une enceinte sportive «multifonction» qui accueillera aussi des concerts. «Avec le tram, la gare de Malley et les bus à haut niveau de service, il y aura une desserte en transports publics que peu de régions connaissent», a-t-il dit.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.