Près de 3000 Vaudois ont voté «tout faux»

Élections fédérales 2019Pour l’élection au Conseil national, des Communes ont dû invalider de nombreux bulletins mal remplis, comme Tolochenaz ou Bex.

Dépouillement au Collège de Grand-Vennes, dimanche dernier. 
À Lausanne, des professionnels formés participent aussi au dépouillement.

Dépouillement au Collège de Grand-Vennes, dimanche dernier. À Lausanne, des professionnels formés participent aussi au dépouillement. Image: ARC/JEAN-BERNARD SIEBER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Oui, j’ai été surprise. Alors je les ai tous contrôlés.» Sylvie Baruchet, du greffe municipal de Tolochenaz, a voulu s’assurer que le bureau électoral de son village n’avait pas commis d’erreur en comptabilisant autant de bulletins de vote nuls dimanche dernier. Elle a dû se rendre à l’évidence: 38 personnes se sont trompées dans la manière de voter pour le Conseil national. Sur un total de 521 bulletins rentrés à Tolochenaz, cette part de suffrages invalidés s’élève à… 7,3%! «C’est énorme», concède Sylvie Baruchet. Une séance d’information ou toute autre aide aux citoyens a-t-elle été prévue, pour remédier à ce problème? «La Municipalité a décidé d’insérer un avis dans la prochaine gazette communale, en décembre. Trop tard pour la prochaine élection, mais ce sera utile pour la suivante…»

Encore trop de votes nuls

Le taux de votes nuls, à Tolochenaz, se situe nettement au-dessus de la moyenne cantonale, soit 1,35% (à peu près équivalent à l’élection au National de 2015). Le total dans le Canton s’élève à 2890. «C’est bas, mais cela reste trop!» constate Vincent Duvoisin, chef du secteur des droits politiques du Service cantonal des communes (SCL). Lausanne, plus grande ville du canton, enregistre logiquement le plus grand nombre de votes nuls en valeur absolue (420), mais qui ne représentent qu’une faible part des suffrages totaux: 1,6% (voir encadré).

«Il faut persévérer pour informer les citoyens»

Vincent Duvoisin, chef du secteur des droits politiques du Service cantonal des communes (SCL)

Est-il possible de faire mieux? L’État mise sur l’information, explique Vincent Duvoisin: «Pour les communales de 2016, nous avions travaillé sur de nouvelles instructions avec Sébastien Pauchon, créateur et éditeur de jeux. Nous avons réactualisé ces pictogrammes pour ces élections fédérales. Il faut persévérer pour informer les citoyens. Le Bureau d’information et de communication de l’État de Vaud a également diffusé cinq vidéos sur les réseaux sociaux.» En cumul, la plus vue d’entre elles n’a été visionnée que 627 fois, et la moins populaire 508 fois…

Du côté de Bex, Commune qui a aussi enregistré beaucoup de votes nuls (77, soit 4,5% des bulletins), le remède est personnalisé: «Nous écrivons à chaque citoyen qui s’est trompé pour expliquer le motif d’invalidation de leur vote, afin qu’ils corrigent la prochaine fois», explique le greffe. Un Bellerin, qui a connu cette mésaventure pour d’autres votations, témoigne: «J’avais bêtement oublié de signer ma carte d’électeur! J’ai apprécié la démarche: c’est rageant de savoir que son vote n’a pas été pris en compte, assez pour être sûr de faire attention la prochaine fois!»

Toutes les Communes vaudoises devraient-elles mettre en œuvre pareille démarche pédagogique? Vincent Duvoisin: «Cela dépend surtout de la relation entre l’administration et ses administrés: cela peut être bien interprété dans une petite commune, mais pourrait peut-être être ressenti comme une forme de surveillance dans une ville. Nous préconisons surtout de faire corriger les erreurs autant que possible avant la votation ou l’élection: en informant, par exemple, si la carte d’électeur n’est pas signée ou si la date de naissance est incorrecte, afin que l’intéressé y remédie.»

Injures et mots doux

Les deux motifs d’invalidation qui reviennent le plus sont: placer dans l’enveloppe davantage qu’une seule liste (pour le National) et ajouter des annotations ou commentaires hors propos (notamment des injures): «Super! Monsieur X président» ou «Madame Y, je l’aime».

Parmi les impairs fatals: «Certaines personnes ont placé la date de l’élection à la place de leur date de naissance. Rien de grave, mais qui suffit à invalider le vote», constate Sylvie Baruchet. À Renens (79 votes nuls soit près de 3% des suffrages), on a vu «tous les cas de figure possibles selon la loi. Même des listes avec deux écritures différentes ou avec des noms biffés par des couleurs différentes.» Mieux vaut, en effet, s’assurer que son stylo fonctionne avant de remplir son suffrage, sous peine de se voir invalidé dans le soupçon que le bulletin ait été rempli par deux personnes. «En cas d’erreur sur un bulletin, il y a toujours la possibilité de remplir une liste à la main ou de redemander un nouveau matériel de vote au greffe», souligne Vincent Duvoisin.

Dans les toutes petites communes, quelques erreurs coûtent cher en termes de taux de votes nuls. Vich par exemple a dû invalider 7% des suffrages, mais il ne s’agit en fait que de 11 bulletins. «Il suffit qu’un père ait rempli les bulletins pour son épouse et ses deux enfants majeurs, même avec l’accord de toute la famille, mais si les personnes qui effectuent le dépouillement s’aperçoivent qu’il s’agit de la même écriture avec le même stylo, les 4 votes seront déclarés nuls», rappelle Vincent Duvoisin.

L’anomalie de Lutry

À Lutry, 105 votes ont été invalidés, soit 3,3% des suffrages. Une erreur du bureau électoral, explique le président du Conseil communal Alain Amy: «Dans de nombreuses enveloppes jaunes ne figurait que la liste pour le Conseil des États et pas celle pour le Conseil national. Nous avons compté ces votes comme nuls pour ce dernier. Nous aurions sans doute dû les comptabiliser autrement…» Comme votes blancs? «Non, une abstention est une liste vide. Une absence de liste est un vote tout simplement pas comptabilisé», explique Vincent Duvoisin.

Plutôt que des fautes d’électeurs, faut-il craindre des erreurs des bureaux électoraux? «Le SCL leur a prodigué des formations. En principe, les personnes qui effectuent le dépouillement sont épaulées par le greffe ou des secrétaires au fait de ces questions. À Lausanne, l’organisation fait appel à des professionnels formés qui participent aussi au dépouillement», répond Vincent Duvoisin.

Créé: 25.10.2019, 17h04

Nyon bon élève grâce à la «chance»

Lausanne, plus grande localité, enregistre le plus de votes nuls: 420. Ces derniers ne représentent toutefois que 1,6% des suffrages totaux (1,35% de suffrages invalidés en moyenne cantonale).

La suite du podium est occupée par Pully (111 nuls pour 2,1%), Lutry (105 nuls pour 3,3%), Bex (79 nuls pour 2,8%).

Parmi les grandes villes, Nyon obtient le meilleur résultat pour le National: 8 votes nuls (0,19%). Grâce aux informations fournies aux votants? Non: la Ville parle de «chance».

Aigle s’en sort également très bien, avec un taux de votes nuls de 0,16% (3 suffrages non valables).

Le total des votes nuls pour tout le canton (y compris les 76 invalidés des Vaudois de l’étranger) s’élève à 2890.

Les votants «expatriés» ont rendu 1,9% de bulletins non valables.

Avec 7,3%, Tolochenaz et ses 38 votes nuls est en tête en chiffres relatifs.

Suivi de Vich (7%), résultat qui doit être pondéré du fait de la petite taille de la commune: seuls 11 bulletins y sont frappés de nullité.

Articles en relation

Entre regrets et projections, les partis tirent les leçons du scrutin

Élections fédérales Le PS a conservé son 5e siège d’un cheveu face à la gauche radicale. Au centre, l’union des Pirates et des Vert’libéraux a été déterminante. Plus...

Lausanne rêve de dépouiller le samedi

Élections fédérales Dimanche, le suspense ne s’est achevé qu’à 21h48, quand les résultats de la capitale sont tombés. Plus...

Arzier-Le Muids, lanterne rouge du canton

Dépouillement La commune du district de Nyon, qui a mal saisi certaines données sur le système Votelec, n'a donné ses résultats des fédérales que peu avant 23 heures. Plus...

41 votes jetés au rebut à La Tour-de-Peilz

Fédérales 2019 Une quarantaine de votants de dernière minute ont trouvé porte close dimanche. La levée avait été avancée. Plus...

Ils font tout pour que les Moudonnois aillent voter

Politique Expérience électorale, l’émission «Mise au point» souhaite faire grimper le taux de participation aux élections fédérales à 50%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.