Appel contre l’application stricte des renvois Dublin

SolidaritéPlusieurs associations réclament une appréciation plus fine des demandes d’asile.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs voix à l’unisson pour qu’elles portent jusqu’à Berne. Six organisations impliquées dans le domaine de l’asile ont lancé, mardi, un «appel contre l’application aveugle du règlement Dublin». Une manière de s’opposer conjointement à «un formalisme excessif» qui conduit selon elles à «des violations des droits fondamentaux et des droits de l’enfant».

Via ce mouvement, Amnesty International, l’Entraide protestante suisse (EPER), L’Eglise évangélique réformée (EERV), l’Eglise catholique, le Groupe d’accueil des migrants d’Epalinges (GAMEP), le Collectif R et Appartenances réclament que les autorités utilisent plus régulièrement la marge de manœuvre laissée par les accords de Dublin. A savoir la possibilité d’examiner une demande d’asile, même si la personne est enregistrée dans un autre pays.

Concrètement, les associations veulent que la Suisse réfléchisse mieux aux cas des requérants avec enfants en bas âge, avec problèmes médicaux, dont la famille réside sur le territoire ou dans des situations exceptionnelles sur le plan humanitaire. «Cet appel n’invite personne à se mettre hors la loi mais demande qu’elle soit appliquée avec mesure et bon sens», résume Nicolas Margot pour l’EERV et l’Eglise catholique.

Les intervenants s’appuient sur de nombreux exemples concrets pour illustrer leurs revendications. Entre autres, le cas d’une mère et de ses enfants, renvoyés en Italie parce qu’elle n’est pas mariée au père, réfugié en Suisse. Mais aussi des personnes expulsées malgré de lourdes contre-indications médicales. Globalement, les organisations regrettent un manque de transparence autour des décisions fédérales, ne permettant pas de faire valoir une égalité de traitement.

Parti de Genève, le mouvement a essaimé en terres vaudoises sous l’impulsion du Collectif R, qui s’est chargé de forger cette large coalition. Disponible en ligne, l’appel a déjà été signé par de nombreuses personnalités et associations. (24 heures)

Créé: 13.06.2017, 17h56

Articles en relation

Manque de transparence autour de la détention des migrants mineurs

Asile La détention administrative des jeunes est répandue. Les contours de la pratique dans les cantons restent très flous. Plus...

Un nouveau migrant renvoyé inquiète Orbe

Asile Un Afghan apprécié à Orbe a été renvoyé en Grèce par les autorités. Les élus locaux se mobilisent. Plus...

La famille Musa est à nouveau morcelée

Asile Les parents et la sœur cadette vivent depuis quinze jours dans un centre d’hébergement hors du canton de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...