Brouille au chevet de l'ex-roi de Roumanie Michel

AubonneLa maison royale de Roumanie a déposé plainte contre le petit-fils de l'ancien roi.

Le monarque est âgé de 96 ans. (Photo d'illustration)

Le monarque est âgé de 96 ans. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police vaudoise a dû intervenir mardi en début de soirée au domicile de l'ancien roi Michel de Roumanie à Aubonne. Son petit-fils aurait forcé l'entrée du domicile de l'ancien monarque, dont la santé s'est détériorée. Une enquête judiciaire est ouverte.

La maison royale de Roumanie a déposé plainte contre le petit-fils, selon une dépêche diffusée mercredi par l'agence de presse AP. Il aurait «agressé physiquement et oralement» trois membres de l'équipe qui entoure le monarque, âgé de 96 ans, et dont la santé a récemment décliné. Il souffre d'une leucémie et d'un cancer de la peau.

Selon AP, le petit-fils de l'ex-roi, Nicholas Medforth-Mills, accuse la parenté et les proches du roi Michel de l'empêcher de voir son grand-père et de discréditer par la même occasion son nom.

Enquête en cours

La police vaudoise a confirmé qu'une enquête judiciaire était en cours à la suite des événements survenus mardi, a indiqué mercredi soir à l'ats la porte-parole de la police Olivia Cutruzzola.

L'ancien roi Michel 1er a occupé le trône de Roumanie à deux reprises, entre 1927 et 1930 ainsi qu'entre 1940 et 1947, avant d'être forcé d'abdiquer, puis d'être chassé du trône par les communistes à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2017, 20h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

À défaut d'accord-cadre, Jean-Claude Juncker et Doris Leuthard se sont félicités à Berne de la nouvelle «dynamique positive» entre l'UE et la Suisse, qui débloquera par ailleurs 1,3 milliard pour les pays de l'Est (publié le 24 novembre 2017)
Plus...