Caserne de Moudon affectée à l'asile: rien n'est fait

AsileSi l'installation devait accueillir un jour des requérants, cela ne sera ferait qu'en concertation avec le Canton et la Commune, assure la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La réponse n'a pas complètement rassuré les trois conseillers nationaux bourgeois qui interpellaient Simonetta Sommaruga. «C'est une réponse de Normand», lance Jean-Pierre Grin (UDC). Comme les PLR Isabelle Moret et Olivier Feller, il a demandé, à l'heure des questions, des explications à la conseillère fédérale en charge de l'asile sur l'éventuelle transformation de la caserne de Moudon en centre fédéral de requérants d'asile.

Simonetta Sommaruga a assuré qu'aucune décision n'avait été prise pour l'heure. Mais si tel devait être le cas, cela se ferait en revanche «en étroite concertation avec le Canton et la Commune», affirme-t-elle.

Depuis l'annonce par le Département de la défense (DDPS) de la fermeture de la caserne broyarde, lundi dernier, une rumeur insistante évoque sa transformation en centre de requérants d'asile d'une capacité de 540 places. Le Conseil d'Etat vaudois a fait savoir son opposition à cette solution et dit ne jamais avoir été consulté.

Pourtant Simonetta Sommaruga assure que le gouvernement vaudois a été informé, confidentiellement, en juin 2013, de l'état des réflexions de la Confédération sur la reprise de la caserne de Moudon pour le domaine de l'asile si le DDPS devait y renoncer. Ce que conteste avec vigueur Philippe Leuba, le conseiller d'Etat en charge de l'asile. «En juin, on nous a simplement présenté la liste des 24 cantonnements militaires susceptibles d'être abandonnés. Et le 15 novembre, lors de la séance de la Conférence des directeurs de Département de Justice et Police, en présence du directeur de l'Office fédéral des migrations, Mario Gattiker, on nous a montré une carte où figuraient des sites possibles de centres fédéraux: Moudon ne figurait plus.» (24 heures)

Créé: 02.12.2013, 18h15

Articles en relation

La Suisse romande n'est pas le parent pauvre

Fermeture des casernes Ueli Maurer estime que la Suisse romande n'est pas le parent pauvre de la restructuration de l'armée. Même après la fermeture de 4 places d'armes, 6 des 31 sites restants seront de ce côté-ci de la Sarine. Plus...

Vaud ne veut pas d'un centre de requérants à Moudon

Caserne fermée Le gouvernement vaudois s'oppose à l'éventuelle transformation de la caserne de Moudon en centre de requérants d'asile de 540 places. Plus...

L'armée quitte Moudon et la base aérienne de Sion

Réorganisation Conséquence de son régime minceur, l’armée se sépare d’un tiers de son parc immobilier. Les activités de la base aérienne de Sion seront concentrées à Payerne. En revanche, l'armée quitte Moudon définitivement Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.