Cette fois, Fribourg a bien pris Vevey

Fête des VigneronsLes Fribourgeois ont investi la cité lors de leur jour dédié. Mais ont-ils vraiment quitté une fois leur ancien port pour le gruyère?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vous verrez, ce week-end, Vevey sera à nous! Et, cette fois, les Bernois ne pourront pas se mettre en travers», anticipait vendredi le conseiller d’État fribourgeois Georges Godel. Il ne s’est pas trompé. Au moment où le «Ranz des vaches» prenait une saveur particulière dans l’arène samedi, près de 60'000 personnes avaient investi la cité en fête, lors de la journée dédiée au canton noir et blanc. Et cela grâce à la puissante cohorte venue de l’amont de la Veveyse. Sur leur fief baptisé Méjon Friboua, à l’embouchure de la rivière, au Jardin Doret, les conquérants en bredzon ont d’emblée mis tout le monde à leur patois. Facile pour les habitants de Vevey qui le comprennent. Un peu moins pour les visiteurs. Les Dzodzets y ont aussi vite déposé leur chaudron, qui attire la foule, et d’où ressort de quoi faire de belles meules de gruyère.

Une place forte

En scrutant au fond du chaudron à fromage, on voit défiler un joli épisode de l’histoire vaudoise. Qui explique aussi pourquoi les Fribourgeois sont les seuls à avoir droit à leur espace permanent à la Fête des Vignerons. «Plusieurs autres cantons ont demandé un traitement équivalent, ce que nous avons refusé pour des raisons historiques», rappelle Frédéric Hohl, directeur exécutif.

Tout remonte au temps où Vevey était le port privilégié pour l’acheminement du gruyère autour du Léman, mais aussi jusqu’à Lyon, via le Rhône. «La flotte royale de France en a importé une grande quantité car c’était un aliment qui se conservait bien», explique Justin Favrod, historien et éditeur du mensuel romand «Passé simple». Vevey était donc vital pour Fribourg. Les Veveysans y ont aussi trouvé leur compte, en conditionnant les fromages dans des tonneaux fabriqués sur place et en les transportant sur leurs bateaux. Parallèlement, lors des grands travaux viticoles, les Veveysans confiaient leur bétail à leur voisin du haut, alors que les armaillis venaient aider aux vendanges.

«Vevey et la Gruyère ont des liens puissants, quasi ombilicaux. Et cela malgré leurs différences confessionnelles»

Châtel-Saint-Denis (FR), importante commune forestière, a de plus longtemps été une grande pourvoyeuse d’échalas de vigne. «Ce lien économique est si fort que lors de la conquête bernoise du Pays de Vaud en 1536, les Veveysans ont failli rejoindre Fribourg, avant de devoir se rendre aux autorités bernoises», relève Guillaume Favrod, archiviste de la Fête. «En contrepartie Berne a cédé Châtel-Saint-Denis et une partie de la Broye aux Fribourgeois, ajoute Justin Favrod. Nous sommes donc là au cœur de la création du canton de Vaud dans ses frontières actuelles.»

Veveysans et Gruériens se sont encore rapprochés lors de l’incendie de Bulle en 1805. Si le puissant et richissime canton de Zurich a été le plus important donateur pour reconstruire la cité bulloise, le second a été la Ville de Vevey, qui n’avait pas intérêt à voir se fermer la route du fromage. «Les Veveysans protestants ont dépassé leurs intérêts confessionnels pour aider des catholiques. Et cela alors que les tensions religieuses étaient vives. Ce qui explique les liens puissants quasi ombilicaux entre Veveysans et Fribourgeois du sud, qui subsistent aujourd’hui.»

La bise et les impôts du nord

L’histoire donne donc raison à Denis Rohrbasser, de Châtel-Saint-Denis, président de la Société des armaillis de la Fête: «Aujourd’hui, tout le canton de Fribourg profite de ces rapports étroits entre habitants des bords de la Veveyse, qui valent aux armaillis d’être une troupe d’honneur de la Fête au même titre que les Cent-Suisses, la Noce et les Fifres et Tambours de Bâle. Car pour nous, durant l’année, ce qui vient du nord, c’est surtout de la bise et des impôts.»

Cet été, le Canton de Fribourg a néanmoins investi 1,2 million de francs pour affirmer sa présence à Vevey, en partenariat avec la Société des armaillis de la Fête, l’association Fribourgissima Image Fribourg, Terroir Fribourg et les communes veveysannes. «Nous voulons à la fois montrer l’image ancestrale de notre canton, mais aussi son dynamisme en matière d’innovation avec des réalisations de plusieurs de nos PME ou start-up», commente Danielle Gagnaux-Morel, chancelière d’État. Au «Paradi tèrèchtre», une structure pavillonnaire moderne, par exemple, le «Live Poy’art», une Poya interactive, détecte les mouvements des visiteurs avant de les restituer sur un écran géant, comme à l’alpage

Issus du même chaudron

Dans l’arène ou en cortège, les armaillis, eux, ne font pas que mimer leurs gestes ancestraux. Ils les exécutent, à entendre Guillaume Favrod: «Les éleveurs et les producteurs de fromage sont entrés dans la Fête en 1819, mais ils font partie intégrante du passé agricole que la célébration commémore depuis le début.» À Vevey, la Nouvelle Radio Veveyse (NRV) met en avant cette longue amitié entre vignerons et armaillis régionaux, un peu issus du même chaudron. «D’ailleurs, rappelle Michel Chevalley, responsable des Armaillis de la Fête et gouverneur de la Confrérie du gruyère, si la moitié de la production de ce fromage émane du canton de Fribourg, un tiers provient du Pays de Vaud.»

Créé: 21.07.2019, 20h07

Articles en relation

«Comme en 1927, cela m’a fait chaud au cœur d’entendre «Le petit chevrier»

Fête des Vignerons Yolande Tamborini a vécu sa cinquième célébration vendredi, émerveillée. Et aussi surprise qu’en 1955. Plus...

Daniele Finzi Pasca, voici venu le temps heureux de ta récolte

Le Matin Dimanche Le spectacle de la Fête des Vignerons, donné à Vevey jusqu’au 11 août, est extraordinaire. Mais que retiendra-t-on de cette cuvée 2019? D’avoir, grâce à son metteur en scène, mis un peuple dans l’ivresse. Plus...

«Quand la petite Julie me demande pourquoi je pleure en chantant, je reverse une larme»

Fête des Vignerons Vevey célèbre ses voisins les plus fidèles ce samedi dont Raoul Colliard, patron de la Saletta aux Paccots, qui vit sa quatrième Fête. Plus...

«Bravo», le mot du jour à Vevey

Fête des Vignerons Célébrés jeudi soir, les six couronnés de la Fête 2019 sont revenus vendredi pour dire leur fierté et leur joie. Plus...

[VIDÉO] «Je suis surprise en bien. C'est très poétique»

Fête des Vignerons La première du spectacle a eu lieu ce jeudi soir à Vevey. Impressions à chaud de ses premiers spectateurs. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.