Cinq morts dans le crash d’un avion vaudois

PortugalCinq personnes ont péri dans le crash d'un avion d'affaires près de Lisbonne, lundi. L'appareil était basé à l’aéroport de la Blécherette, à Lausanne.

Le lieu du crash, près d'un supermarché à l'ouest de Lisbonne.

Le lieu du crash, près d'un supermarché à l'ouest de Lisbonne. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lundi à 12h05 (heure locale), les habitants de Tires, à 20 kilomètres à l’ouest de Lisbonne, ont été surpris par une violente explosion. Un avion d’affaires venait de s’écraser sur le quai de chargement d’un supermarché Lidl. Les quatre occupants, trois Français domiciliés en Suisse romande et un Suisse, ont été tués dans le crash. Le chauffeur d’un camion qui déchargeait son véhicule a aussi perdu la vie. En outre, quatre personnes ont été légèrement blessées et conduites à l’hôpital pour contrôle.

L’avion, un bimoteur Piper Cheyenne, était basé à l’aéroport de la Blécherette, à Lausanne, depuis deux ans. Propriété de l’entreprise Symbios Prothèses SA à Yverdon, il était stationné auparavant dans la Cité des bains. Jean Plé, fondateur de Symbios et ancien président de l’Air Club d’Yverdon, en prenait souvent les commandes. A l’aérodrome de Lausanne, on indique que M. Plé n’était pas seul à piloter cet appareil. A l’heure de mettre sous presse, l’identité du pilote et des trois autres occupants n’était pas connue.

Selon les données radars, le Piper Cheyenne HB-LTI est parti de la Blécherette vendredi à la mi-journée. Il aurait volé sans escale jusqu’à l’aéroport municipal de Cascais – soit un vol d’environ 2000 kilomètres. C’est de là qu’il est reparti lundi à midi à destination de Marseille. Selon des témoins, l’appareil, immatriculé en 2001, aurait explosé en vol deux kilomètres après son décollage de Cascais. «Nous avons entendu une forte détonation, a expliqué Filipa Ribeiro, la fille du propriétaire d’une pizzeria située à 200 mètres du lieu de l’accident au journal Correiro da Manha. Un client a vu un avion piquer vers le sol.»

Un incendie a éclaté autour des débris de l’épave entraînant un fort dégagement de fumée. Les secours sont arrivés dans les six minutes suivant l’alerte et ont rapidement maîtrisé le sinistre survenu à 150 mètres de l’école primaire Padre Agostinho da Silva. Les corps des quatre occupants de l’avion ont été très grièvement brûlés, a indiqué le commandant de la Protection civile du district de Lisbonne.

Le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa s’est rendu sur place afin d’évaluer la situation. Il n’a pas fait de déclaration. La police judiciaire portugaise a ouvert une enquête pour déterminer les causes du crash L’aéroport de Cascais, qui avait été fermé temporairement, a été rouvert à 14h20.

L’entreprise propriétaire de l’avion qui s’est crashé ce lundi au Portugal est Symbios Orthopédie SA. Elle a été fondée par Jean Plé à Morges en 1989, puis elle s’est implantée à Yverdon-les-Bains en 2007. Son activité: la prothèse sur mesures, dont la société est devenue leader mondial. Elle a ainsi révolutionné le marché des prothèses de la hanche et du genou en développant l’utilisation de l’imagerie scanner et de la simulation en trois dimensions, pour des approches personnalisées. Symbios produit chaque année de 10'000 à 15'000 prothèses de hanche standard et 2500 implants sur mesures. La société possède des filiales de commercialisation en France, en Angleterre et en Allemagne. Symbios comptait 150 collaborateurs à fin 2016.

(24 heures)

Créé: 17.04.2017, 19h16

L’avion, un bimoteur Piper Cheyenne, qui s'est crashé lundi.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...