Comment fixe-t-on la date des vacances scolaires?

EcoleL'Etat de Vaud annonce ce mercredi les dates des vacances scolaires jusqu'en 2026. Un exercice plus complexe qu'il n'y paraît, en collaboration avec les parents, les acteurs du tourisme et Genève.

Chaque année, l'école dure au minimum 186 jours, soit 38 semaines de cours.

Chaque année, l'école dure au minimum 186 jours, soit 38 semaines de cours. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a des règles à respecter pour fixer les dates des vacances scolaires. Et ce n'est pas si simple que ça, comme l'annonce ce mercredi l'Etat de Vaud. Le Département de la Formation, de la Jeunesse et de la Culture (DFJC) publie en effet ce jour les dates des vacances scolaires jusqu'en 2026.

On remarque ainsi que les grandes vacances d'été de cette année sont les plus tardives des huit prochaines années, car elles débuteront le samedi 6 juillet. En 2026, elles commenceront le 27 juin.

186 jours d'école au minimum

Mais comment fait-on pour fixer ces dates? D'abord, première règle, l'école doit durer 38 semaines, avec un nombre minimal de 186 jours. Il faut aussi prévoir quatre semaines de cours entre chaque période de congé.

«Pour des raisons pédagogiques et pour garantir une alternance aussi équilibrée que possible entre école et repos, des phases d’école d’au moins quatre semaines sont prévues entre deux périodes de relâche», indique le DFJC.

Et y a-t-il une durée maximale? Pas vraiment, répond François Modoux, le délégué aux Affaires intercantonales et générales du DFJC. «Mais la pratique veut que nous essayions d'avoir un maximum de 10 semaines entre les vacances de Pâques et les vacances d'été. Il y a néanmoins une année pour laquelle nous n'y sommes pas parvenus et où la durée qui sépare ces deux congés sera de 11 semaines.»

Il s'agit de 2024, lorsque les vacances de Pâques se termineront le dimanche 14 avril et que celles d'été débuteront le samedi 29 juin.

Tourisme et Pâques

Cette difficulté s'explique par la date de Pâques. «Le calendrier respecte des usages courants dans la majorité des cantons suisses et dans les pays voisins, comme d’associer une période de vacances à la fête de Pâques dont la date peut varier beaucoup d’une année à l’autre», indique le DFJC. Et donc, plus Pâques tombe tôt dans l'année, plus l'école sera longue d'ici les vacances d'été.

Autre difficulté à prendre en compte: les vacances à Genève. «La règle tacite et non-écrite veut que nous fassions tout pour que nos vacances de février ne tombent pas la même semaine, ajoute François Modoux. La demande vient de la branche du tourisme, pour éviter que tout l'arc lémanique parte en vacances de ski au même moment.»

Avant d'être publié, l'Etat a soumis son projet de calendrier à l'Association des parents d'élèves (APE), aux syndicats enseignants et à Vaud Tourisme. A noter qu'il a créé une adresse Internet spéciale pour faciliter la recherche des dates des vacances: www.vd.ch/vacances. (24 heures)

Créé: 17.04.2019, 14h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.