De l'amiante découvert sur un chantier du CHUV

VaudLe Centre hospitalier universitaire vaudois a découvert de l'amiante avant l'ouverture des travaux prévus au Service de médecine nucléaire.

Des analyses détaillées sont en cours.

Des analyses détaillées sont en cours.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le cadre de travaux prévus au Service de médecine nucléaire, de l'amiante chrysotile a été détecté dans le matériau de remplissage et de lissage des joints des cloisons en plaques de plâtre, informe mardi le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dans un communiqué. Il rappelle que la Direction des constructions, ingénierie, technique et sécurité procède systématiquement à des diagnostics avant l’ouverture d’un chantier.

Des analyses détaillées sont actuellement en cours pour déterminer le périmètre de la présence de l’amiante. Pour réduire les risques pour le personnel des entreprises de travaux mandatées, le CHUV a décidé d’interrompre les travaux qui nécessitent une intervention sur des cloisons en plaques de plâtre et leurs jointures en attendant la conclusion des analyses. Des tests seront ensuite faits pour déterminer dans quelles conditions des travaux seront possibles à l’avenir sur ce type de matériau.

L'été dernier, la présence d'amiante avait été détectée dans une façade extérieure de l'Institut de pathologie (IPA) du CHUV. Les collaborateurs avaient quitté leur place de travail le temps de contrôles complémentaires.

Créé: 16.04.2019, 14h42

Articles en relation

Vingt ans de délai pour les victimes de l'amiante

Suisse Berne a fixé un nouveau délai de prescription pour les personnes malades à cause de l'amiante. Plus...

Le dépôt du Musée contaminé par l'amiante

Canton de Thurgovie Environ 35'000 objets devront être nettoyés manuellement pour les débarrasser des fibres d'amiante provenant d'un bâtiment de Frauenfeld. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.