Défi logistique «énorme» et réflexion sécuritaire

Fête des VigneronsAvec un million de personnes attendues en 25 jours à la Fête des Vignerons avec une vie normale qui continue, l'essentiel des risques et problèmes vient de la gestion en continu.

La sécurité, c'est donc créer un climat général de confiance à Vevey.

La sécurité, c'est donc créer un climat général de confiance à Vevey. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec 40'000 personnes par jour à Vevey, la Fête des vignerons relève du défi logistique et sécuritaire. L'approche se veut pluridisciplinaire, allant du terrorisme jusqu'à la propreté en passant l'évacuation de l'arène ou la surconsommation d'alcool.

«C'est un défi logistique énorme», explique Frédéric Hohl, directeur exécutif de la fête qui se déroulera du 18 juillet au 11 août. Avec une telle affluence sur un site de 180'000 m2, l'enjeu est de taille et multiforme.

Intense collaboration

Délégué à la sécurité de la fête, Denis Froidevaux corrobore: «Safety-Security». Les lignes de partage autrefois quasi absolues en matière de sécurité sont dépassées. Aujourd'hui, il faut une approche aussi «interdisciplinaire» que possible, selon l'expert interrogé par Keystone-ATS.

Avec un million de personnes attendues en 25 jours dans un espace très limité avec une vie normale qui continue, l'essentiel des risques et problèmes vient de la gestion en continu d'un nombre si élevé d'individus, note Frédéric Hohl, qui a déjà oeuvré notamment pour Expo 02 ou les Fêtes de Genève.

Créer un climat

«Nous devons considérer l'ensemble de l'expérience du visiteur, du début jusqu'à la fin», relève-t-il. L'information, le transport, l'arrivée et l'accueil, son occupation et son confort durant son séjour, ses déplacements sur le site, son départ si possible échelonné de la fête et enfin son retour chez lui. Avec un nombre d'événements auxquels il pourra participer à Vevey, deux par heures, de 9h à minuit.

La sécurité, c'est donc créer un climat général de confiance, de A jusqu'à Z. L'attention est prêtée à des éléments cruciaux tels que la situation météo ou la circulation des trains autant qu'à «des détails» comme l'interdiction des parapluies ou des bouteilles en verre dans l'arène.

Gros engagement

«Plusieurs centaines de personnes» seront engagées pour la sécurité, avec la police cantonale, celle de la Riviera ou Securitas. La Protection civile fournira 6000 jours de service, l'armée mettra sur pied un dispositif médico-sanitaire. Sur le lac aussi, des mesures seront prises, énumère Denis Froidevaux, responsable de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC).

Les procédures sont déjà testées, avec sous peu un exercice d'évacuation de l'arène, en 15-20 minutes pour 20'000 spectateurs. Question budget, la fête compte cinq francs par billet, soit environ 5 millions de francs au total.

Aussi le plus violent

Pour la menace terroriste ou de trouble à l'ordre public, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) rédige une note hebdomadaire, qui deviendra quotidienne durant la manifestation. Nous ne nous focalisons pas sur le risque le plus dangereux, mais sur le plus probable, avec un consensus général à la fin, relève Denis Froidevaux.

L'échelle des risques va de vert à rouge très foncé en passant par orange.«A 95%, c'est du vert-orange, la majeure partie des problèmes, c'est du Daily Business», prévoit Frédéric Hohl. A partir du rouge, le canton prend les choses en main.

Mille et un paramètres

Dans cette conception intégrative de la sécurité, la propreté joue par exemple un rôle important. «On veut une ville propre, autrement ça casse tous les efforts et l'image que l'on emporte avec soi en rentrant», assure Frédéric Hohl. Collecter, trier et évacuer les déchets, mais offrir aussi aux visiteurs assez de toilettes.

«Il faut installer mille toilettes dans Vevey, il faut trouver de la place dans une ville qui est densément construite, davantage que lors des précédentes éditions». Cela peut paraître secondaire, mais ça ne l'est pas.

Contacts humains

Savoir observer est capital: 400 personnes seront chargées de l'accueil. Il ne faut pas se contenter d'applications sur un téléphone portable, le contact humain est primordial. Pour tous les âges et dans les situations les plus diverses.

Repérer des files d'attente qui s'allongent trop en plein soleil, comprendre que des personnes à mobilité réduite ne parviennent pas à rejoindre leur but: la fête doit savoir anticiper, s'adapter et se montrer réactive, aussi lorsque des personnes auront trop bu et se montrent agressives. Sans oublier «les heures bleues», de 1h à 5-6 h du matin, avec des individus qui ne sont pas forcément liés à la fête. (ats/nxp)

Créé: 23.06.2019, 09h16

Articles en relation

Un millier d'animations seront gratuites à Vevey

Fête des vignerons Quelque 20'000 spectateurs sont attendus dans les arènes de la Fête des vignerons à Vevey et tout autant de visiteurs en marge de la manifestation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.