Des chantiers importants encore en activité

CoronavirusUne cinquantaine seraient encore ouverts dans le canton de Vaud, d'après Unia. L'entreprise HRS est notamment pointée du doigt.

Sur le chantier des Cèdres, à Chavannes-près-Renens, les distances spatiales ne sont pas respectées (photo prise le 20 mars, selon le syndicat Unia)

Sur le chantier des Cèdres, à Chavannes-près-Renens, les distances spatiales ne sont pas respectées (photo prise le 20 mars, selon le syndicat Unia)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon l'arrêté du Conseil d'État du 18 mars, les entreprises qui ne peuvent pas respecter les normes d'hygiène et de distance sociale prévues par l'Office fédéral de la santé publique dans le cadre de la lutte contre le coronavirus doivent mettre fin immédiatement à leurs activités. Or, alors que de nombreux chantiers ont été stoppés la semaine dernière, d'autres restent ouverts.

Le syndicat Unia estime à une cinquantaine le nombre de chantiers de plus de dix personnes encore en activité dans le canton. «En comptant les plus petits, cela représente une centaine de chantiers au total», explique Lionel Roche, secrétaire syndical. Ce lundi 23 mars, Unia affirme avoir reçu quelque 250 signalements de personnes qui disaient être encore actives dans le secteur de la construction.

«Pas de gel hydroalcoolique»

Le même jour, le syndicat s'est rendu notamment sur le chantier des Cèdres, à Chavannes-près-Renens, ainsi que sur celui des Halles, à Morges. Tous deux sont pilotés par l'entreprise générale HRS Real Estate, basée en Thurgovie. D'après Lionel Roche, vingt à trente travailleurs sont actifs sur chaque site. Mais les mesures d'hygiène ne seraient pas respectées: «Il n'y a pas de toilettes désinfectées régulièrement, pas de planification des nettoyages, pas de gel hydroalcoolique, pas même un savon de Marseille», assure le syndicaliste.

Contactée, l'entreprise HRS explique que tous ses chantiers continuent dans les cantons où ils ne sont pas interdits, «sauf si le propriétaire décide d'y mettre fin, selon une porte-parole. Nous avons scindé les équipes, augmenté le rythme des nettoyages, fourni du désinfectant aux ouvriers et nous nous assurons que les distances de sécurité sont respectées.» Quid de la situation observée par Unia à Morges et à Chavannes-près-Renens? «Je n'ai pas d'informations précises sur ces chantiers mais je peux vous assurer que la protection de la santé des travailleurs est également dans notre intérêt.»

Un courrier menaçant

Afin de garantir la continuité des travaux, HRS a fait parvenir un courrier aux entreprises qui travaillent sur ses chantiers en les menaçant de devoir payer les éventuelles pénalités de retard au cas où elles stopperaient leur travail: «Nous vous rendons attentifs au fait que nous ne tolérerons aucun abandon de chantier, de sorte que celui-ci interviendrait à votre entière responsabilité. De même, les prétentions en prolongation des délais, ainsi que toutes prétentions financières qui pourraient en découler sont à ce jour fermement contestées».

Contrairement à Genève et au Tessin, qui ont décidé de fermer tous leurs chantiers, le Canton de Vaud a fait le choix de laisser continuer ceux qui respecteraient les directives de l'OFSP. Martin Dummermuth, directeur de l'Office fédéral de la justice, a souligné ce lundi 23 mars que les mesures annoncées par le Tessin et Genève n'étaient pas conformes au droit fédéral. Mais selon les syndicats, contrôler les chantiers au cas par cas et s'assurer du respect des règles d'hygiène est impossible. «Les inspecteurs du travail se comptent sur les doigts des mains dans les cantons, relève Laurent Tettamanti, secrétaire syndical à l’Association romande des travailleurs-ses de l’installation électrique. Idem pour la SUVA. La logique du Conseil fédéral est impraticable, dangereuse et hypocrite!»

Créé: 23.03.2020, 20h13

Articles en relation

90% des chantiers vaudois sont à l'arrêt

Coronavirus Le Conseil fédéral renonce à une interdiction générale. Selon une estimation syndicale, la majorité des entreprises ont arrêté. Plus...

La fermeture des chantiers est-elle illégale?

Coronavirus Le Conseil fédéral pourrait sonner les cloches des cantons qui ont pris les devants, Genève en tête. Plus...

Des chantiers ferment dans une forte tension

Vaud Les chantiers de l'Etat et de la Ville de Lausanne s'arrêtent, de même que ceux de Nicod et Orllati. D'autres ont provoqué de la colère. Plus...

Les chantiers de construction doivent s'arrêter

Vaud Le Conseil d'Etat a annoncé de nouvelles mesures mercredi. Les activités économiques non essentielles sont visées. Plus...

Unia et les entrepreneurs demandent l'arrêt des chantiers

Coronavirus Le syndicat et la Fédération vaudoise des entrepreneurs jugent que «tous les chantiers et ateliers pour lesquels les mesures de l’OFSP ne peuvent pas être garanties» doivent fermer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.