Gault&Millau a trouvé la meilleure cuisinière de l'année à Bex

GastronomieMarie Robert, du Café Suisse, obtient deux points de plus et le titre prestigieux à juste 30 ans. Les Vaudois progressent encore.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a l'enthousiasme communicatif, la cuisine aussi précise que ludique, et des prix sympathiques. La «cuisinière suisse de l'année 2019», pour la nouvelle édition du guide Gault&Millau, se nomme Marie , qui tient, avec son associé Arnaud Gorse, le Café Suisse, à Bex. Une superbe distinction pour cette cheffe atypique, presque autodidacte, dont le caractère fort lui a fait ouvrir sa propre table à tout juste 22 ans.

Le «cuisinier de l'année», lui, se trouve à Zurich, dans un palace, le Dolder Grand. Heiko Nieder accède également au club très fermé des 19/20 du guide jaune, où il rejoint des noms comme Franck Giovannini, Bernard et Guy Ravet, Philippe Chevrier, Andreas Caminada, Didier de Courten et Peter Knoggl.

En Suisse romande, le «promu de l'année» est à Genève, Armel Bedouet, qui tient l'Aparté au Manotel (17/20). Et la «découverte» vient du Valais, de Randogne, où Bert De Rycker a repris Le Rawyl (15/20).

Les Vaudois progressent encore

Côté vaudois, quatorze tables (ré)apparaissent dans le guide alors que neuf en sortent. Onze anciennes gagnent un point (et deux pour Marie Robert) alors qu’une seule en perd un.

Côté nouveautés, honneur au nouveau Bellevue de l’École hôtelière de Glion qui entre directement à 15; l’Auberge de Rivaz, l’Hôtel de Ville du Sentier et l’Auberge de la Veveyse à Saint-Légier, reprise par David Tarnowski, sont crédités d’un 14 inaugural. Suivent, à 13 points, le Ô33, à Avenches, l’Auberge de Belmont, Le Rossignol, à Lausanne, et L’Envie, à Morges. Et, à 12 points, Le Petit Corbeau, à Chavornay, le Tawan Thai, à Cossonay, La Grappe d’Or et l’Ulivo, à Lausanne, l’InVivo, à Morges, et L’Abordage, à Saint-Sulpice.

Côté progression, Le Berceau des Sens, à l'Ecole hôtelière de Lausanne, remonte à 16 points après avoir été sans note. Le Cinq, à Lausanne, grimpe, lui, à 15. Le Baron Tavernier, à Chexbres, passe à 14, comme la Rôtisserie Au Gaulois, à Croy, l'Auberge du Chasseur, à Essertines-sur-Rolle, Tout un Monde, à Grandvaux, et le Patio de l'Hôtel Mirador, au Mont-Pèlerin. L'Auberge du Vigneron, à Epesses, monte à 13, comme le Nandanam, à Lausanne, et le Restaurant du Club nautique, à Morges. (24 heures)

Créé: 08.10.2018, 11h57

Articles en relation

L'âme de Peter Pan habite la fée des fourneaux

Portrait Marie Robert, cheffe du Café Suisse à Bex Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...