L’application contre le harcèlement prend forme

SociétéÀ l’impulsion de la députée Léonore Porchet, l’application «Eyes Up» incitera les personnes harcelées dans la rue à ne pas baisser le regard.

Yann Marguet joue un harceleur de rue dans une vidéo pour promouvoir une opération de crowdfunding.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une récolte de fonds démarre ce jeudi pour terminer le montage d’une nouvelle application, qui se nommera «Eyes Up», à l’intention des personnes qui se sentent harcelées sur le domaine public.

Initiée au plan politique par la députée Verte Léonore Porchet, la démarche consiste à proposer une interface sur smartphone qui permettra de signaler tout cas de comportement à caractère sexuel à l’endroit de simples passant(e)s. Parmi les concepteurs du projet, Max Felder, responsable scientifique, explique qu’une victime peut ainsi signaler un cas tout en restant anonyme: «C’est notamment un moyen pour elle de prendre acte de ce qui s’est passé, plutôt que de laisser passer la chose et de la refouler, ce qui est le pire des cas de figure d’un point de vue psychologique.»

L'équipe qui a travaillé au montage de l'application (troisième depuis la gauche, Léonore Porchet, derrière elle, Max Felder). Elle demande maintenant un soutien financier.

À l’échelle du recueil des données, le dispositif permettra d’avoir une connaissance de l’occurrence des actes de harcèlement de rue. Les données compléteront celles de l’enquête de la Municipalité de Lausanne, qui a été présentée fin 2016.

Pour lancer le crowdfunding, une vidéo tournée avec l’humoriste Yann Marguet sera visible dès ce jeudi, notamment sur les réseaux. L’équipe à la base du projet y a travaillé bénévolement jusque-là. Mais elle a aujourd’hui besoin de 40'000 francs pour lancer et sécuriser l’application. Cette dernière devrait être opérationnelle à la fin du printemps. (24 heures)

Créé: 21.03.2019, 08h30

Articles en relation

72% des jeunes Lausannoises cibles de harcèlement de rue

Sécurité Main aux fesses, sifflements, attouchements ou insultes, les autorités assurent vouloir combattre ce phénomène qui n’épargne pas la capitale vaudoise. Plus...

Une appli contre le harcèlement de rue

Lausanne Les Verts lausannois demandent aux autorités d’étudier la pertinence d’un tel outil pour que «la peur change de camp». Plus...

Les élus lausannois unis contre le harcèlement de rue

Politique Le programme de lutte contre le harcèlement des autorités a été largement salué par les élus, même si trop sécuritaire pour certains. Seule l'UDC a dit non. Plus...

Pas de caméras contre le harcèlement de rue

Lausanne La gauche majoritaire du Conseil communal refuse d'installer de la vidéosurveillance pour dissuader les agresseurs. Plus...

Lausanne s'arme contre le harcèlement de rue

Sécurité Le municipal Pierre-Antoine Hildbrand a présenté mercredi la stratégie de la Ville pour lutter contre ce phénomène massif, mais qui ne suscite que peu de plaintes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.