L’immense chantier du nouvel hôpital psychiatrique est lancé

TravauxLe Cery moderne sera mis en service en 2021 à l’issue de lourds travaux menés en deux phases.

Une fois reconstruit, l’hôpital de Cery sera constitué de deux corps de bâtiments réunis par un socle commun. Ouverture prévue en 2021.

Une fois reconstruit, l’hôpital de Cery sera constitué de deux corps de bâtiments réunis par un socle commun. Ouverture prévue en 2021. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pelleteuses sont entrées en action à Cery; elles n’ont pas fini de s’activer. Il faudra attendre 2021 pour assister à la mise en service du nouvel hôpital psychiatrique vaudois.

Moyennant un investissement public de 106 millions de francs, les structures aussi vétustes qu’inadaptées datant de la fin des années 1950 doivent faire place à un établissement moderne. Le CHUV annonce un lieu ouvert, davantage d’espaces collectifs, moins de lits par chambre, deux entrées séparées pour les patients et les visiteurs, un Centre de neurosciences psychiatriques… Bref, un lieu plus pointu, plus accueillant et décomplexé.

Déstigmatiser le site

Parallèlement à l’amélioration de la prise en charge, il s’agit en effet de déstigmatiser le site. Le professeur Jacques Gasser, chef du Département de psychiatrie du CHUV, est particulièrement attaché au décloisonnement de Cery. «Avoir un environnement agréable, un beau bâtiment, un beau jardin, est très important. Nous aurons gagné ce pari si les habitants de Prilly viennent pique-niquer le dimanche dans le parc. Cery n’est pas un lieu dangereux ou bizarre. C’est un lieu de soins.»

Pour l’heure, l’hôpital s’occupe uniquement des patients adultes. Après sa reconstruction, Cery accueillera trois nouvelles unités: un établissement de réhabilitation sécurisé pour adultes (20 lits dans l’actuel bâtiment dédié aux personnes âgées), une unité de soins psychiatriques fermée pour mineurs et une unité dédiée aux traitements de crise des handicapés mentaux assortie d’un hôpital de jour.

«Cela n’a pas été évident d’accepter d’héberger un lieu fermé.Nous l’avons fait car il s’agira d’un lieu de soins, pas d’une prison»

Les travaux de reconstruction du bâtiment central se feront en deux phases afin de maintenir la prise en charge des malades. La première, qui a débuté en juin dernier, s’achèvera en 2018 avec l’ouverture des unités d’hospitalisation pour personnes âgées et de quelques unités pour adultes. Pas d’augmentation de lits en vue pour la prise en charge «généraliste» (195). Etonnant, pour un hôpital dont le taux d’occupation oscille aujourd’hui entre 95% et 100%. «Il s’agit même d’une diminution du nombre de lits puisque la population va augmenter, note le Pr Gasser. Mais la psychiatrie ambulatoire se développe, en particulier les équipes mobiles. L’idée générale est que nous nous déplacions auprès des patients et non l’inverse.»

C’est au dernier étage de cette aile que se trouvera la fameuse unité psychiatrique fermée pour mineurs. Une structure unique en Suisse romande, codirigée par le Service de la protection de la jeunesse, qui accueillera des jeunes avec un diagnostic psychiatrique qui sont sous le coup de mesures thérapeutiques décidées par la justice pénale ou civile. «Cela n’a pas été évident d’accepter d’héberger un lieu fermé, reconnaît le Pr Gasser. Nous l’avons fait car il s’agira d’un lieu de soins, pas d’une prison.»

Une fois cette première aile construite, les travaux débuteront en été 2018 pour ériger la deuxième partie de l’édifice. Elles seront réunies par un socle commun.

Créé: 28.09.2016, 20h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.