L'orthographe complique le recrutement des policiers

SavatanPlus de 30% des aspirants de police échouent aux épreuves de français, au cours de leur formation. Reportage à Savatan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Samedi matin, 262 jeunes gens participaient à la journée de prérecrutement de l’Académie de police de Savatan, dans le Chablais. L’occasion pour eux de découvrir les différents aspects du métier de policier. Et de mesurer leurs compétences à l’aulne des objectifs fixés par les différents corps de police.

La condition physique n’est pas tout: ce week-end, les participants à la journée d’information ont subi une épreuve de français. Dictée, conjugaison et accords d’adjectifs attendaient les candidats. «Il s’agit d’un test en blanc mais qui est très similaire à ceux qui attendent les aspirants», explique Olivier Rochat, remplaçant du responsable des Ressources humaines à la police cantonale vaudoise.

Chaque année, quelque 30% des candidats sont recalés lors des épreuves de grammaire et d’orthographe, éliminatoires à l’instar des tests sportifs.

Une réalité qui complique singulièrement le recrutement. «Le nombre de candidats est moindre et nous devons engager davantage de ressources pour maintenir un bon niveau, observe Jean-Marie Bornet, porte-parole de la police cantonale valaisanne. Alors que la rédaction fait de plus en plus partie du métier de policier.»

Reportage complet dans notre édition de lundi.

(24 heures)

Créé: 10.11.2012, 13h48

Galerie Photos

L'épreuve d'orthographe des aspirants policiers

L'épreuve d'orthographe des aspirants policiers Ce test à blanc a été présenté aux participants à la journée de prérecrutement de l´Académie de police de Savatan

Sondage

Accordez-vous encore de l'importance à l'orthographe?





Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...