La 4e voie fait son chemin entre Lausanne et Renens

MobilitéLes chantiers complexes du programme Léman 2030 commencent à fleurir le long des rails.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Longtemps espérée, la quatrième voie de chemin de fer entre Lausanne et Renens est désormais en phase de réalisation. Cette voie supplémentaire est un des prérequis pour doubler la capacité des places assises entre Lausanne et Genève. Le but final du programme Léman 2030.

Depuis quelques mois, les usagers des CFF ont pu observer les travaux qui jalonnent leur parcours. Directement à la sortie de la gare de Lausanne, les pelleteuses ont entamé le talus dans la tranchée du Languedoc. Un peu plus loin, le passage routier du Léman, sous les voies ferrées, est en chantier, tout comme la gare de Renens. «Cette année, ce sont les aspects les plus visibles de la construction de la quatrième voie, note Arnaud Parfait, chef de projet aux CFF. Mais les aspects les plus compliqués seront pour l’année prochaine.»

En effet, la mise en service du nouvel enclenchement de Renens, le week-end du 11 au 14 novembre prochain, va donner une autre dimension à l’opération. Complètement informatisé, le futur «cerveau» de la gare de Renens doit permettre de jongler avec le trafic entre les différentes voies pendant les travaux. Notamment celles qui seront installées temporairement durant la construction du saut-de-mouton. Ce pont ferroviaire de 1200 mètres le long de la plaine de Malley offrira la possibilité aux trains de «se croiser sur un dénivelé».

Cohabiter avec 600 trains

Ces réalisations nous projettent à l’horizon 2018-2020. Mais la grande affaire du moment se joue entre les avenues Marc-Dufour et de Provence. Les CFF y construisent un mur de soutènement dans la tranchée du Languedoc pour faire de la place à une quatrième voie. Jusqu’à peu, ce chantier sensible devait cohabiter avec la circulation de 600 trains quotidiens. «Nous sommes désormais au stade où nous avons réussi à l’isoler du trafic, précise Arnaud Parfait. Maintenant nous le gérons plus ou moins comme un chantier lambda.»

Commencés en mars, les travaux ont nécessité des dispositifs de sécurité particuliers. La voie ferroviaire sud a dû être coupée à la circulation lorsque les ouvriers étaient présents. Une partie de l’ouvrage a été réalisée de nuit. Des manœuvres rendues possibles par le nouvel horaire 2016. «C’est un «horaire de chantier», introduit pour les dix prochaines années afin de réaliser les travaux entre Lausanne et Renens puis ceux de la gare de Lausanne», rappelle Donatella Del Vecchio, porte-parole des CFF. Ce secteur du Languedoc devrait être fini en juillet 2017. «On est dans les clous, on suit la planification», relève Arnaud Parfait.

Une marquise suspendue

Côté Renens, les CFF excavent sous la gare afin d’y aménager un nouveau cheminement piéton pour rejoindre les quais. Un passage sous-voies plus large et plus adapté que l’actuel. Une opération qui demande de «suspendre» la marquise sur un châssis métallique. Ses piliers ne touchent plus le sol. Toujours à Renens, le passage routier de la rue du Léman est, lui, fermé à la circulation depuis le début de l’été pour une refonte complète. Pour être mené à bien, cet élargissement de l’ouvrage nécessitera en tout plusieurs ouvertures et fermetures jusqu’au printemps 2019.

Ce sont actuellement les parties les plus visibles de l’iceberg. Mais une multitude de chantiers plus ou moins voyants attendent encore les CFF avant la mise en service de cette quatrième voie prévue pour la fin de 2020. D’ailleurs, l’entreprise profite de ces travaux pour remplacer complètement la superstructure ferroviaire, comme le rappelle Arnaud Parfait: «Il ne restera pas un boulon entre Lausanne et Renens.»

Créé: 25.07.2016, 09h08

Articles en relation

Léman 2030 a enfin trouvé un chef à sa mesure

Infrastructures L’ingénieur responsable du Gothard, Peter Jedelhauser, prendra les rênes du projet lémanique cet automne. Plus...

Une nouvelle tour de contrôle lance la gare de Lausanne 2030

Chantier Les CFF vont construire le «cerveau» de la gare, ainsi qu'un tunnel. La modernisation du site commence. Plus...

Le chantier de la gare de Renens s'étale jusqu'à Lausanne

Infrastructures L'immense chantier de la gare mais aussi de ses alentours se poursuit. Avec, lundi, la fermeture du passage sous-voies du Léman. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.