La Clinique Cecil s’étend et veut faire référence

SantéToutes les disciplines du cœur sont réunies dans un centre d’excellence. La fusion se concrétise dans une nouvelle salle d’opération «hybride».

La Clinique Cecil de Lausanne, propriété du groupe sud-africain Hirslanden, élargit ses activités.

La Clinique Cecil de Lausanne, propriété du groupe sud-africain Hirslanden, élargit ses activités. Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Clinique Cecil de Lausanne, propriété du groupe sud-africain Hirslanden, élargit ses activités. Une extension de la clinique sur une parcelle voisine était en chantier depuis janvier. Le nouveau bâtiment, construit en un temps record par juxtaposition d’éléments préfabriqués, a été inauguré hier. Il ajoute 900 m2 de surface utile. «Hirslanden croit fort à un potentiel de développement pour répondre à des besoins sanitaires croissants, en partenariat avec le CHUV», a expliqué le directeur de Cecil, Jean-Claude Chatelain.

Dans ce nouveau bâtiment, la clinique crée un centre de chirurgie ambulatoire. La Suisse est en retard sur ce terrain. Environ 25% des interventions chirurgicales se font en ambulatoire, c’est peu. Ce ratio atteint 70 à 75% dans les pays les plus avancés – la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, les pays nordiques. Les interventions visées concernent la chirurgie générale, la chirurgie viscérale, la gynécologie et l’urologie.

Depuis longtemps profilée sur la médecine du cœur, Cecil est fière de réunir désormais sous un même toit toute la cardiologie et la chirurgie cardiaque. Cette fusion des deux disciplines du cœur se concrétise dans une nouvelle salle d’opération dite «hybride», bourrée de technologies sophistiquées, notamment multimédias. Autour du champ opératoire, de grands écrans donnent à voir en direct, dans une qualité de restitution époustouflante, les images préopératoires des zones d’intervention et les images du travail en direct du cardiologue et du chirurgien sur les artères ou l’organe.

Un équipement unique

Patrick Ruchat, spécialiste en chirurgie cardiovasculaire et futur utilisateur de la salle, parle d’une «nouvelle page d’histoire de la chirurgie cardiaque». Il en énumère les avantages: davantage de précision, une sécurité accrue, une moindre exposition aux rayons X pour le patient et les soignants. L’interdisciplinarité, pense-t-il, permettra d’imaginer de nouvelles procédures d’interventions et des gains d’efficacité.

L’évolution technologique dans les disciplines cardiovasculaires a beaucoup abaissé le taux de mortalité ces vingt dernières années. «L’outil mis entre nos mains nous amènera à repousser nos limites», assure le chirurgien. La direction de Cecil parle d’un équipement pour l’instant «unique» en Suisse romande. La clinique lausannoise a un mandat public pour prendre en charge un quota annuel de patients vaudois sans assurance privée, ce qui décharge le CHUV. Elle se positionne en centre cardiovasculaire d’excellence pour une partie importante de la Suisse romande. Elle reçoit déjà aujourd’hui des patients fribourgeois, neuchâtelois, valaisans et bernois. (24 heures)

Créé: 28.11.2015, 11h57

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...