La Jeune Chambre vient à l’aide des commerçants

ÉconomieLa JCI offre un site web aux petits commerces vaudois leur permettant de vendre, ces jours, des bons à utiliser dès qu’ils rouvriront leurs portes.

Les petits commerçants vaudois sont invités à s'inscrire sur le site internet créé par la Jeune Chambre internationale pour leur région.

Les petits commerçants vaudois sont invités à s'inscrire sur le site internet créé par la Jeune Chambre internationale pour leur région. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Certains commerçants n’ont déjà plus l’argent pour payer leur loyer», lance le Montreusien Arnaud Grand, responsable de projet à la Jeune Chambre internationale (JCI). L’organisation lance un site internet visant à fournir des liquidités aux petits commerces vaudois durant cette période de fermeture imposée par la Confédération. «Nous mettons à disposition des commerçants une plateforme web leur permettant de vendre maintenant des bons d’achat à utiliser dans leurs magasins dès qu’ils rouvriront leurs portes», explique Julien Cattin, président JCI Riviera.

Lancée par la Jeune Chambre internationale de Fribourg, cette action est reprise par les organisations locales de la Riviera, de Lavaux, de Lausanne et du Chablais. Elle réunit des entrepreneurs de toutes les régions. Des initiatives similaires démarrent aussi dans d’autres cantons. Le système est simple: chaque structure ne pouvant exercer son activité en raison des mesures prises contre la propagation du Covid-19 a la possibilité de s’inscrire sur une plateforme dédiée (soutien-aux-commercants-riviera.ch ou encore soutien-aux-commercants-lausannois.ch). Les intéressés y achètent un bon cadeau dans l’établissement de leur choix. La JCI verse l’intégralité de l’argent payé au commerçant concerné, boutiques, bars, restaurants, salons de coiffure, etc. Et le client profitera de son achat une fois les restrictions levées.

Les commerçants souhaitant profiter de cette action peuvent créer un compte sur le site internet dédié à leur région. «Les consommateurs pourront ensuite leur apporter leur soutien en quelques clics en achetant des bons de 10, 20, 50 ou 100 francs, précise Arnaud Grand. Notre but est d’aider ces petites structures à rester à flot durant cette période économiquement difficile.»

Créé: 25.03.2020, 07h55

Articles en relation

«Il y a un intérêt à prolonger les indemnités des chômeurs le temps de la crise»

Coronavirus Les personnes en fin de droit espèrent un geste du Conseil fédéral. Le syndicat Unia revendique 200 jours supplémentaires, tandis que le président de l’USS demande l’arrêt des recherches d’emploi. Plus...

Pas de victoire sur le coronavirus sans dépister les porteurs «silencieux»?

Pandémie Identifier les personnes qui sont infectées mais n'ont pas de symptômes pourrait être crucial pour lutter contre le Covid-19. Plus...

L'année scolaire sera prise en compte, même tronquée

Coronavirus Cesla Amarelle a annoncé les conditions pour l’enseignement obligatoire. L’année en cours sera validée. Plus...

Le lieu de travail des concierges est surpeuplé

Coronavirus À l'heure du confinement, dans les immeubles, les concierges turbinent. Avec des politiques d’entreprise variées. Plus...

Washington a les nerfs à vif face à la crise du coronavirus

États-Unis Les Sénateurs américains ont réglé leurs comptes lundi après l’échec d’un gigantesque programme de relance de l’économie américaine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.