La Semaine du goût sera aussi variée dans le Gros-de-Vaud

Manifestation1500 événements vont célébrer le goût en Suisse. Dans l’association scolaire de Cugy, les enfants en auront plein les papilles.

Il y a trois ans, pendant la Semaine du goût, des élèves de l’Ecole Vivalys à Ecublens avaient visité l’Hôtel de Ville de Crissier.

Il y a trois ans, pendant la Semaine du goût, des élèves de l’Ecole Vivalys à Ecublens avaient visité l’Hôtel de Ville de Crissier. Image: Patrick Martin-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Parmi les mille cinq cents événements de la Semaine du goût et les mille de la Swiss Wine Week qui lui est associée, une initiative est exemplaire dans ce qui fait l’essence même de la manifestation, l’éducation des enfants. Ici, donc, le président Josef Zisyadis salue l’initiative née dans le Conseil de l’établissement scolaire de Cugy et environs, qui a fait les choses en grand. «Le conseil s’est s’associé à la direction, aux UAPE, à l’association scolaire pour réaliser le projet, explique la municipale de Bretigny-sur-Morrens Seema Ney. Nous voulions que les 1000 enfants du groupement aient accès à des événements dans le scolaire ou le parascolaire. Et nous avons contacté des producteurs, des restaurateurs, des boulangers, des bouchers dans nos villages pour leur demander qui serait d’accord de jouer le jeu. J’ai été surprise du nombre de personnes intéressées, depuis l’agriculteur jusqu’au passionné du four à pain.»

Des centaines d’élèves

Au final, entre Cugy, Bretigny, Froideville et Morrens, ce sont 25 animations et visites qui ont été organisées, dont certaines à plusieurs reprises, pour les classes qui se sont inscrites, donc plus de 500 élèves qui feront des ateliers culinaires, des visites de fermes, des découvertes de métiers d’artisans ou des dégustations de produits. En plus de ceux qui pourront vivre des événements à l’UAPE, à la cantine ou dans leur collège.

«C’est une première pour nous, mais nous espérons recommencer l’an prochain, explique Seema Ney, même si la temporalité de la Semaine du goût n’est pas idéale dans le programme scolaire. Il faut organiser avant les vacances, la rentrée étant déjà très chargée pour les enseignants.»

Soutenue financièrement par le groupement scolaire et le canton, cette semaine particulière aura d’autres événements sympathiques. Comme l’Unité d’accueil de Bretigny et les quatre classes du collège qui vont préparer un goûter pour les aînés de la région et ainsi partager avec eux. Ou les deux moments où le chef Franck Giovannini va venir faire un atelier dans une classe, et une conférence pour quatre autres. «Les enfants avaient souhaité rencontrer des chefs dans le questionnaire que nous leur avions fait parvenir. Nous avons écrit à plusieurs cuisiniers et Franck Giovannini a très vite accepté, c’est super», se réjouit Seema Ney.


Une initiative Jeunesse + Goût

Parallèlement à la Semaine du goût, Slow Food Suisse, un de ses partenaires, qui plus est présidé par le même Josef Zisyadis, a décidé samedi 25 août dernier de lancer une initiative populaire «Jeunesse et goût», dans le cadre de son congrès au Tessin. Le but est que les jeunes bénéficient d’une éducation aux produits naturels et au goût durant de leur scolarité.

Le texte demande de donner aux futurs citoyens les savoirs indispensables pour pouvoir se nourrir, prendre plaisir avec leur alimentation, sans conséquences négatives pour leur santé et leur bien-être, explique Slow Food.

L’idée des initiateurs, comme argumente le coprésident de Slow Food, est que l’enseignement à l’alimentation à l’école obligatoire soit ancré dans la Constitution, à l’image de ce qui existe pour Jeunesse + Sport ou Jeunesse musique. Cela permettrait de dépasser les recommandations que fait déjà Promotion Santé Suisse aux écoles.

Si la démarche aboutit, Confédération et cantons seraient obligés d’engager la démarche auprès des enfants et des jeunes. Quant aux coûts supplémentaires, Slow Food imagine les compenser grâce à des économies dans les programmes de prévention de l’Office fédéral de la santé publique.

L’initiative n’est pas encore lancée, Slow Food cherchant des alliés pour la porter, ou espérant une éventuelle initiative parlementaire en ce sens. Il faudra donc attendre 2020 avant de voir un comité d’initiative se créer.

(24 heures)

Créé: 31.08.2018, 12h05

Quelques dates parmi d’autres


  • La Ville du Goût 2018 est Lugano, avant un retour au bercail l’an prochain.

  • Opération jeunes: 60 tables et 60 vignerons offrent des bons pour des repas gastro pour des 16-25 ans. En une seule minute, celle de Crissier était complète.

  • Grandson et sa région se sont démenés cette année, sous la houlette de la responsable de la Maison des Terroirs, Marika Zisyadis… La soupe des élus le 13 septembre, une dégustation de Bonvillars à l’aveugle le 14, le Marché des spécialités fromagères le 15, un poème théâtral et repas le 19, un concert d’instruments de cuisine les 21 et 22 et une vente de pâtisseries maison le 23 (terroirs-region-grandson.ch).

  • Le Royal Savoy à Lausanne propose un menu des presidis de Slow Food Suisse du 17 au 21 à midi (www.royalsavoy.ch).

  • L’Ecole professionnelle de Montreux à Clarens propose des ateliers découverte pour les cinq sens à travers la fermentation le 13, 14, 18 et 19.

  • Cinq restaurants d’Yvonand et l’Hôtel de Ville de Chavannes-le-Chêne jouent le jeu du miel dans leur menu tout au long de la semaine.

  • L’Association romande de biodynamie propose une conférence sur ses bienfaits à Fenalet-sur-Bex dès le 6 et jusqu’en décembre.

  • Le marché hebdomadaire de Gland lance un concours amateur de la meilleure confiture le 19.

  • Lausanne à Table propose toute une série d’événements intégrés à la Semaine.



Semaine suisse du goût
Du 13 au 23 septembre
www.gout.ch

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.