La droite veut baisser les impôts de 300 millions

FiscalitéLe premier «paquet fiscal» de la Fédération des contribuables mixe impôt sur la fortune, proches aidants et primes maladie

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Avec un excédent de revenus de 600 millions de francs par an, le Canton n’aura aucune peine à supporter une baisse d’impôts de 200 à 300 millions.» C’est le credo martelé jeudi par Loïc Hautier, le président de la Fédération des contribuables (FEDCO). Celle-ci, créée l’an dernier par plusieurs politiciens de droite, a présenté son premier «paquet fiscal» de six mesures. Elles seront défendues au Grand Conseil par des députés libéraux-radicaux, UDC et Vert’libéraux.

Pour Loïc Hautier, «il n’y a plus de raison de repousser les réflexions sur la fiscalité des personnes physiques, alors que les baisses de la RIE III pour les entreprises sont entrées en vigueur. Il faut agir, sinon les excédents de l’État risquent d’être siphonnés.» Première idée: augmenter à nouveau les déductions fiscales pour les primes d’assurance maladie. C’est-à-dire aller plus loin que l’initiative «Une baisse d’impôt pour la classe moyenne», déposée par les fondateurs de la FEDCO et validée par le Grand Conseil. Autre mesure phare: baisser le bouclier fiscal de 60% à 50% pour les revenus les plus élevés. «Le message à donner est clair: Vaud n’est pas dans la haine du riche», explique Loïc Hautier.

La FEDCO imagine aussi des déductions pour les proches aidants, les propriétaires d’installations photovoltaïques, les patrons de PME et les personnes qui retirent leur 2e ou leur 3e pilier. En outre, le Canton devrait compenser toutes les baisses que ces mesures engendreraient pour les Communes.

Claire Richard et Philippe Jobin, respectivement chefs du groupe Vert’libéral et du groupe UDC au Grand Conseil, assurent que leurs partis soutiendront ces mesures. Tous deux membres du comité stratégique de la FEDCO, ils parlent de «renvoi d’ascenseur» et de «retour de balancier» en faveur des contribuables. Leur homologue PLR Carole Dubois est enthousiaste, mais plus réservée sur la question de l’impôt sur la fortune. «Le PLR a créé un groupe de réflexion sur ce sujet. Nous prenons acte de ces propositions, car les personnes physiques doivent bénéficier de la bonne santé financière du canton.»

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette modération. D’une part, le ministre PLR Pascal Broulis goûte peu l’idée de diminuer l’impôt sur la fortune. D’autre part, les organisations patronales appellent à une réforme bien plus large de cet impôt. Contactée, Claudine Amstein, directrice de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI), le confirme: «Le Canton fait face au risque de perdre de gros contribuables, et augmenter des déductions ne résoudra pas le problème. Je crains que cela retarde la réflexion globale sur la fiscalité de la fortune.»

Créé: 27.06.2019, 21h51

Articles en relation

Pourquoi Vaud prévoit-il ses revenus trop bas?

Finances En 14 ans, les rentrées d’argent de l’État ont été supérieures de 9,4 milliards de francs aux prévisions. Les spécialistes de Standard & Poor’s, à Paris, sont meilleurs en calcul. Plus...

Les députés font un geste pour la classe moyenne

Grand Conseil L’initiative de la droite est acceptée. Les déductions fiscales pour les primes maladie seront augmentées. Plus...

«Nous voulons défendre les contribuables vaudois»

Association Des personnalités de droite ont créé la «Fédération des contribuables». Le but: devenir un lobby vaudois pour les baisses fiscales. Plus...

Le gouvernement balise la fiscalité pour cinq ans

Vaud La stratégie fiscale du Canton est arrêtée jusqu’en 2023. Des baisses d’impôts sont annoncées, mais elles ne seront pas forcément ressenties. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.