La police alertée pour des bonbons à l’école

YensUn homme distribuant des douceurs a proximité du collège a été signalé et interpellé. Sans danger, dit la gendarmerie.

Les parents des élèves du collège du Rossé (photographié lors de son inauguration en 2016) ont été informés par un courrier de la direction.

Les parents des élèves du collège du Rossé (photographié lors de son inauguration en 2016) ont été informés par un courrier de la direction. Image: Patrick Martin - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’image du pervers proposant des bonbons aux enfants a fait frémir le milieu scolaire de Yens. Mercredi dernier, la présence d’un automobiliste proposant des douceurs à proximité du Collège du Rossé a été signalée à la police, qui n’a pas tardé à interpeller le bonhomme. Il a été libéré, la police estimant «qu’il n'y a pas eu de danger pour les enfants».

L’affaire a tout de même contraint la direction des écoles à écrire aux parents des élèves scolarisés au Rossé. Celle-ci a suscité des inquiétudes chez les parents. Dans sa lettre, le directeur indiquait que le véhicule aurait été à nouveau signalé à Yens le jour suivant. Joint lundi par téléphone, celui-ci tempère. «Cela ne s’est pas vérifié», dit Jean Cuénot, qui précise avoir tout de même mis en place une petite structure pour les enfants qui auraient besoin d’en parler. «Mais il ne s’agit nullement d’une situation de crise», ajoute le directeur.

Cette histoire aura créé de l’émoi pour pas grand-chose. «Elle illustrerait bien un article sur la rumeur», songe Jean Cuénot. Reste une inconnue. Si la police cantonale confirme bien avoir interpellé — puis relâché — «un homme de 41 ans, de nationalité française travaillant en Suisse», elle se refuse à en dire davantage sur les motifs qui ont conduit cet automobiliste à distribuer des bonbons à des enfants. À la direction des écoles, on n’en sait pas plus. «Mais s’il y avait eu quelque chose de grave, on l’aurait su», dit Jean Cuénot. Un dispositif de surveillance a été mis en place et la direction des écoles rappelle les règles de sécurité pour les enfants: ne pas se laisser aborder par des inconnus et signaler les comportements suspects à un adulte de confiance.

Créé: 14.01.2020, 06h45

Articles en relation

La Croix Fédérale a su conserver son âme

L'Esprit des pintes L'auberge de Villars-sous-Yens est le théâtre de nombreux souvenirs. Plus...

Douze communes se tâtent à l’idée de fusionner

District de Morges Villars-sous-Yens a initié des discussions avec les villages alentour. La route est encore longue avant une éventuelle fusion. Plus...

Les scientifiques se mouillent pour les poissons du Boiron

Yens Une équipe de la Maison de la Rivière a parcouru la rivière et effectué des pêches électriques pour recenser la population. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.