La police n’est pas près de rouler en Tesla

VaudLa police cantonale ne peut pas choisir une marque de voiture précise pour faire patrouiller ses agents.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police cantonale de Bâle-Ville va rouler en Tesla. Tombée récemment, l’annonce de l’achat de sept modèles X-100d du constructeur californien à 140 000 francs pièce a fait le tour du pays. Et il y a fort à parier que les bolides 100% électriques d’Elon Musk estampillés «Police» risquent de se faire retourner plus d’un badaud sur les bords du Rhin. Sous nos latitudes, en revanche, des sirènes et des gyrophares sur des Tesla ne sont pas à l’ordre du jour. «C’est peu probable, confirme Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale.

«La police cantonale ne choisit donc pas une marque plutôt qu’un autre mais le modèle qui correspond le plus à un cahier des charges précis»

Plusieurs raisons expliquent ce «niet». La première concerne les règles auxquelles est soumise la police cantonale. Celles qui prévalent à l’État. Contrairement au citoyen lambda qui aurait «craqué» sur un modèle précis, les forces de l’ordre n’ont pas toute latitude pour décider dans quelle voiture rouleront leurs agents. Ce d’autant plus que la décision finale revient à un fonds d’acquisition chapeauté par la Conseil d’État. «Nous sommes soumis aux marchés publics. La police cantonale ne choisit donc pas une marque plutôt qu’un autre mais le modèle qui correspond le plus à un cahier des charges précis», poursuit l’officier.

La deuxième raison invoquée concerne l’autonomie de ces véhicules électriques. «Nous avons des voitures d’intervention qui roulent 24 heures sur 24 et qui peuvent parcourir 250 000 kilomètres en trois ans. On ne pourrait pas imaginer qu’une de nos voitures s’arrête en pleine intervention pour recharger ses batteries», lâche Jean-Christophe Sauterel, qui ne ferme pourtant pas totalement la porte aux véhicules électriques. «À condition d’un cahier des charges précis, de l’analyse des besoins, des équipements et, bien sûr, après procédure des marchés publics.»

Aucune marque de luxe

De tous les services de l’État, la police cantonale est celui qui dispose de la plus grosse flotte de véhicules légers. On en dénombre plus de 300, dont le renouvellement s’échelonne tous les 3,5 à 10 ans, selon le type de véhicules et les kilomètres avalés. Côté marques, les forces de l’ordre jouent la variété. Entre les SUV BMW X3, Skoda Kodiaq ou encore des Opel Insignia OPC de 330 chevaux – le modèle le plus puissant de l’écurie –, il y en a pour tous les goûts. Et tous les terrains. Sur les routes de montagne, de la vallée de Joux à Château-d’Œx, c’est dans des Mitsubishi Pajero que la police patrouille. «Ainsi que des Volvo, des Mitsubishi ou encore des Toyota, selon les besoins. Mais aucune marque de luxe», précise encore Jean-Christophe Sauterel.

Les fans de la police de Dubaï, qui possède une Bugatti Veyron à 1,8 million, des Aston Martin et des Bentley, ou des forces de l’ordre italiennes et de leurs deux Lamborghini en seront donc pour leur frais. (24 heures)

Créé: 12.04.2018, 06h51

Articles en relation

L’anti-Tesla voit le jour en Suisse

Mobilité Le fabricant de trottinettes Micro va commercialiser un véhicule électrique à mi-chemin entre scooter et voiture, à 13 000 francs. Plus...

Victime de son succès, Tesla peine à assurer ses livraisons

Economie Le grand défi du constructeur est de réussir à quintupler sa production de voitures électriques dans un délai très court. Plus...

La police vaudoise bridée à 250 km/h

Vaud Les nouvelles voitures de la police vaudoise développent 325 chevaux, mais leur vitesse maximum est limitée. Plus...

L'action Tesla dérape après un accident mortel

Etats-Unis Le conducteur de la Tesla, gravement blessé, a succombé à ses blessures à l'hôpital après avoir heurté la berme centrale d'une route en Californie. Plus...

La police de Bâle-Ville roulera en Tesla

Suisse Les forces de l'ordre bâloises ont opté pour des véhicules électriques, moins onéreux sur le long terme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.