La solution pour que les barrages ne s’ensablent pas

EnergieL'EPFL a développé un modèle qui prolonge nettement la durée de vie des retenues hydroélectriques.

Le barrage de Mauvoisin (VS) pourrait avoir 20% de sédiments déposés en moins, selon les calculs des ingénieurs.

Le barrage de Mauvoisin (VS) pourrait avoir 20% de sédiments déposés en moins, selon les calculs des ingénieurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les sédiments, ce n’est pas bon pour l’efficacité d’un barrage produisant du courant électrique. Une équipe de l’EPFL a développé un dispositif de jets qui permettent d’éviter que le réservoir d’eau ne s’ensable au fond et perde ainsi de l’efficacité énergétique. Le résultat de leur recherche vient d’être publié dans les revues anglophones Chemical Engineering Science et Journal of Hydraulic Engineering.

Si les dépôts d’alluvions ne sont pas évacués, ils provoquent inévitablement le comblement du bassin, dans certains cas en quelques dizaines d’années seulement.

La fin des grosses purges
Autrefois, pour éliminer de tels dépôts, on purgeait les installations tous les dix à vingt ans, rappelle l’EPFL. Aujourd’hui, cette démarche radicale est soumise à de très strictes conditions, pour protéger la nature en aval du barrage. «Cela est devenu très rare pour les grosses retenues d’eau», confie le professeur Anton Schleiss, du Laboratoire de construction hydraulique. Les autres possibilités, très onéreuses, consistent à déblayer les alluvions ou, quand c’est possible, à surélever l’ouvrage.

Le laboratoire d’Anton Schleiss a testé une autre approche, dans un bassin de 12 m3. Quatre jets y ont été installés et on y a déposé trois kilos de poudre de noix. Judicieusement positionnés, les jets créent un effet tournoyant qui maintenait la poudre en suspension.

Pour voir l'infographie en grand, cliquez ici.

Les ingénieurs ont ensuite calculé que, dans un cas concret, le barrage valaisan de Mauvoisin, cette technique empêcherait 20% des sédiments de se déposer chaque année. «En soulevant ceux qui se trouvent à proximité de la prise d’eau (ndlr: le trou par où s’écoule l’eau hors du barrage), on repousse le problème de plusieurs centaines d’années, selon les installations concernées.» Un prototype devrait bientôt être construit et testé sur plusieurs barrages suisses. (24 heures)

Créé: 20.04.2016, 19h07

Articles en relation

Le lac de l'Hongrin a provisoirement disparu

Alpes Vaudoises Cette purge a été effectuée pour permettre des travaux d’entretien sur les vannes du barrage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

À défaut d'accord-cadre, Jean-Claude Juncker et Doris Leuthard se sont félicités à Berne de la nouvelle «dynamique positive» entre l'UE et la Suisse, qui débloquera par ailleurs 1,3 milliard pour les pays de l'Est (publié le 24 novembre 2017)
Plus...